DIÊN BIÊN PHÛ (BATAILLE DE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Encerclées dans un camp retranché, dans la cuvette de Diên Biên Phu, les troupes françaises commandées par le général de Castries résistent pendant cinquante-sept jours à l'offensive massive des troupes nord-vietnamiennes du général Giap, qui veut obtenir une victoire décisive après huit années de guerre.

Tranchées de Diên Biên Phu, 1954

Tranchées de Diên Biên Phu, 1954

photographie

Un hélicoptère Sikorsky S-55 survole les tranchées, lors de la bataille de Diên Biên Phu, en Indochine, en 1954. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Privés de toute possibilité d'évacuation, les Français subissent les tirs de l'artillerie ennemie qui, depuis les collines avoisinantes, pilonne continuellement leurs positions. Les Vietnamiens établissent également un réseau de tranchées estimé à 400 kilomètres autour de la cuvette. Fin avril, la pluie transforme en bourbier les positions françaises et vietnamiennes. L'aviation française est inefficace en raison des aléas météorologiques, du relief, peu favorable aux bombardements, et de l'intensité de la D.C.A. vietnamienne.

Après de violents combats, le camp tombe le 7 mai, scellant du même coup le sort de l'Indochine française. Les Français dénombrent 3 420 tués et disparus, et 11 721 prisonniers dont près de 5 000 blessés. Une longue captivité de quatre mois cause la mort d'environ 7 000 d'entre eux. Du côté vietnamien, sur près de 100 000 hommes engagés, soit trente-trois bataillons, on estime les pertes à plus de 10 000 tués et près de 20 000 blessés.

—  Pascal LE PAUTREMAT

Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « DIÊN BIÊN PHÛ (BATAILLE DE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dien-bien-phu-bataille-de/