VILLEGAGNON NICOLAS DURAND DE (1510-1571)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Provins, Villegagnon est élève des collèges de La Marche et de Montaigu à Paris, en compagnie de Calvin, et étudie le droit à Orléans. Entré dans l'ordre de Malte en 1531 sur la recommandation de son oncle Villiers de L'Isle-Adam, grand maître de l'ordre, il prend part en 1541 à l'expédition, dont il a écrit le récit, de Charles Quint contre Alger et, en 1548, commande la flotte envoyée en Écosse pour ramener Marie Stuart à la cour de France. En 1551, il tente en vain, depuis Malte, de défendre Tripoli contre les Turcs. Rentré en France, il est nommé en 1553 vice-amiral de Bretagne. Il reçoit en 1555 le commandement de la flotte mise par Henri II à la disposition de Gaspard de Coligny pour installer une colonie protestante au Brésil. Il construit dans la baie de Rio de Janeiro le Fort-Coligny et s'installe sur la côte qu'il appelle la « France antarctique », mais deux ans plus tard, revenu à la foi catholique, il entreprend avec les membres de l'expédition une dispute théologique ; puis il les fait périr et s'en explique dans une longue lettre à Calvin datée de Fort-Coligny le 31 mars 1557. Le récit de l'expédition a été écrit en 1578 par l'un de ses membres, l'étudiant en théologie Jean de Léry : Histoire d'un voyage fait en la terre de Brésil. De retour en France, Villegagnon poursuit sa polémique avec les calvinistes ; il sera blessé dans le camp catholique au siège de Rouen en 1562. On le trouve gouverneur de Sens en 1567 ; il meurt le 9 janvier 1571 dans sa commanderie de Beauvais-en-Gâtinais près de Nemours.

—  Michel FRANÇOIS

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur de l'École nationale des chartes

Classification


Autres références

«  VILLEGAGNON NICOLAS DURAND DE (1510-1571)  » est également traité dans :

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les entreprises de prestige »  : […] De la première guerre d' Italie entreprise par Charles VIII en 1494 à la signature du traité du Cateau-Cambrésis par Henri II en 1559, la France du dernier Valois direct, Charles VIII, devenue celle des Valois-Orléans avec Louis XII et celle des Valois-Angoulême avec François I er et Henri II, va être engagée, soixante-cinq ans durant, dans une suite de guerres qui contri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valois/#i_45373

Pour citer l’article

Michel FRANÇOIS, « VILLEGAGNON NICOLAS DURAND DE - (1510-1571) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/villegagnon-nicolas-durand-de/