Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BELL VANESSA (1879-1961)

Vanessa Bell est l’une des animatrices, avec sa sœur Virginia Woolf, du groupe de Bloomsbury, cénacle libéral qui réunit à Londres, au début du xxe siècle, écrivains, intellectuels et peintres, parmi lesquels J. M. Keynes, Clive Bell, Duncan Grant, Roger Fry ou encore Leonard Woolf, tous animés d’un même désir de renouvellement social, philosophique et artistique.

Née à Londres le 30 mai 1879, Vanessa Stephen est l’aînée d’une famille aisée et cultivée. Son père, Leslie Stephen, est écrivain et historien, sa mère, Julia Jackson, la nièce de Julia Margaret Cameron, une des photographes les plus importantes de l’époque victorienne. En 1901, Vanessa entre à la Royal Academy Schools de Londres où elle étudie la peinture sous la direction de John Singer Sargent. Après la mort de ses parents, elle s’installe, avec le reste de sa fratrie – sa sœur Virginia et leurs deux frères, Thoby et Adrian –, dans une grande maison près du British Museum, où ils accueillent leurs amis auteurs et artistes, formant ainsi le groupe de Bloomsbury, d’après le nom du quartier.

Dans ce contexte stimulant, Vanessa, mariée en 1907 au critique d’art Clive Bell, s’intéresse aux développements de l’art en France, d’Édouard Manet à Henri Matisse et Pablo Picasso, en passant par Paul Cézanne ou encore Paul Gauguin. Elle exécute des portraits (Duncan Grant in Front of a Mirror, vers 1915-1917, New York, Metropolitan Museum of Art), des natures mortes (Still Life on Corner of a Mantelpiece, 1914, Londres, Tate) ou des paysages au style synthétique rendus dans une palette fort vive. Elle réfléchit aussi à la forme « signifiante », théorisée par Clive Bell, qui favorise la prédominance des éléments formels du tableau sur son iconographie : « Ne laissez personne imaginer que la représentation est mauvaise en soi, précise-t-il dans son livre Art en 1913 ; une forme réaliste peut être aussi signifiante […] qu’une forme abstraite. Mais si une forme réaliste a une valeur, c’est en tant que forme et non en tant que représentation. »

Guidée par son goût des arts décoratifs, Vanessa Bell dirige avec le peintre Duncan Grant, devenu son compagnon, les ateliers Omega (1913-1919) créés par le critique d’art Roger Fry. Celui-ci, qui a introduit le postimpressionnisme sur la scène artistique anglaise, fait figurer ses œuvres dans plusieurs expositions collectives d’importance dont il est le commissaire. Au sein d’Omega, Bell et Grant conçoivent et commercialisent mobilier, linge de maison, vêtements ou céramiques, abolissant, dans le sillage du mouvement Arts and Crafts, les frontières entre arts majeurs et mineurs, entre peinture et artisanat. De ces pratiques naissent sous le pinceau de Bell des tableaux abstraits (Abstract Painting, vers 1914, Londres, Tate ; Composition, vers 1914, New York, Museum of Modern Art) à une époque où l’abstraction n’en est qu’à ses premières expressions. Elle ne poursuit pas cette recherche, mais intègre à ses portraits des fonds géométriques (Mrs St John Hutchinson, 1915, Londres, Tate).

En 1916, elle achète avec Duncan Grant une maison de campagne, Charleston Farmhouse, dans le Sussex, où cohabitent époux, amants et enfants. Tous deux en conçoivent le décor, le mobilier et la vaisselle. En 1922 est organisée la première exposition personnelle de Vanessa Bell à l’Independent Gallery (Londres). Dans les années 1920-1930, Bell et Grant imaginent la décoration intérieure d’appartements londoniens et des costumes pour le ballet et le théâtre. Ils prolongent leurs expérimentations et réalisent, dans un élan féministe, cinquante assiettes ornées des portraits de cinquante personnalités féminines (FamousWomenDinner Set, 1932-1934, Firle, The Charleston Trust), une commande de l’historien de l’art Kenneth Clark. Bell dessine également les couvertures de[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteure en histoire de l'art contemporain, historienne de l'art, auteure

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi