TESSIER VALENTINE (1892-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque Jean Renoir entreprit la réalisation de Madame Bovary (1934), il souhaitait théâtraliser le personnage d'Emma, lui ôter sa dimension romanesque pour en accentuer le symbolisme. Seule une comédienne ayant une solide expérience pouvait illustrer son parti pris : il choisit alors pour interprète Valentine Tessier, qui sut parfaitement traduire cet écart entre le théâtre et la réalité. Le nom de la comédienne, que Colette avait surnommée « la toute femme », était alors étroitement associé aux grandes aventures théâtrales du début du siècle.

Née à la fin du xixe siècle, Valentine Tessier découvre sa vocation théâtrale à la lecture de Racine. Passionnée par les textes classiques, elle fréquente un cours d'art dramatique où elle a pour professeur Paul Mounet. Elle passe alors une audition devant Jacques Copeau, qui la fait débuter au Vieux-Colombier dans Les Frères Karamazov. Son interprétation de Grouchenka, où elle allie une force insoupçonnable à une grande vulnérabilité, la révèlent au grand public. Elle va alors incarner tous les rôles de répertoire : la Célimène du Misanthrope et surtout la Périchole, ce personnage que Renoir précisément fit revivre dans Le Carrosse d'or.

Partenaire de Lucien Guitry, Valentine Tessier refuse néanmoins une certaine forme de facilité, pour servir des textes plus classiques. La deuxième étape de sa carrière passe par la Comédie des Champs-Élysées, dirigée par Louis Jouvet. C'est aussi la rencontre avec un auteur, Jean Giraudoux : Siegfried, Intermezzo et surtout Amphitryon, où elle incarne Alcmène – un rôle créé pour elle – avec aisance et ironie.

Bien qu'elle ait interprété quelques rôles au temps du cinéma muet – dans Britannicus de Gabriel Signoret, en 1912 et Un chapeau de paille d'Italie de René Clair – elle préfère cette « liberté du théâtre » au cinéma, dont elle trouve le champ « plus limité ». Renoir lui offre alors ce rôle d'Emma Bovary qui la passionne, car elle trouve ce destin de fem [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « TESSIER VALENTINE - (1892-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentine-tessier/