VALDÉS ALFONSO (1500 env.-1532) & JUAN DE (1490?-1541)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les frères Valdés appartenaient à une famille de lettrés qui joua un rôle non négligeable dans la vie politique, religieuse et littéraire de l'Espagne et de son empire. Élevés dans les milieux humanistes, tous deux appréciaient fort Érasme, avec lequel ils correspondirent d'ailleurs. Secrétaire et latiniste officiel de Charles Quint, Alfonso s'illustra à la diète de Worms, où il travailla à la réconciliation entre catholiques et protestants, ainsi qu'à la diète de Ratisbonne. On trouve dans les Dialogues de Mercure et Charon (Diálogos de Mercurio y Carón) et dans le Dialogue entre Lactance et un archidiacre (Diálogo de Lactancio y un arcediano) les dominantes de sa pensée : fidélité à son empereur et dévotion à l'idéal érasmien.

Juan, lui, après un Diálogo de la doctrina cristiana (1529), peu goûté de l'Inquisition, préféra s'exiler en Italie où Charles Quint lui confia un poste. Il y vécut le restant de sa vie, écrivant en espagnol pour le public italien. Son Diálogo de la lengua española (1535), qui circula comme manuscrit jusqu'au xviiie siècle, traite avec autant de savoir que d'élégance du style et de la langue de sa patrie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VALDÉS ALFONSO (1500 env.-1532) & JUAN DE (1490?-1541)  » est également traité dans :

CHEVALERIE EN ESPAGNE ROMANS DE

  • Écrit par 
  • Madeleine PARDO
  •  • 3 959 mots
  •  • 1 média

Au moment où il se propose d'imiter, dans la sierra Morena, la pénitence d' Amadis à la Roche Pauvre, Don Quichotte confie à Sancho Pança  : « Amadis fut le nord, l'étoile et le soleil des chevaliers vaillants et amoureux et c'est lui que nous devons imiter, nous tous qui sommes engagés sous la bannière de l'amour et de la chevalerie » (trad. L. Viardot). Si Don Quichotte se propose d'imiter gratu […] Lire la suite

LAZARILLO DE TORMES (1553/54)

  • Écrit par 
  • Marcel BATAILLON
  •  • 2 082 mots

Dans le chapitre « Une intention critique ? »  : […] En 1554 sont publiées, à Burgos, Alcalá et Anvers, trois éditions, dont la deuxième, datée du 26 février, « corrigée et augmentée en cette seconde impression », contient des interpolations inégalement heureuses. On peut penser que le petit livre eut dès 1553, à Anvers ou ailleurs, une première édition aujourd'hui perdue (celles de Burgos et d'Alcalá sont sauvées par des exemplaires uniques). L'hyp […] Lire la suite

Pour citer l’article

« VALDÉS ALFONSO (1500 env.-1532) & JUAN DE (1490?-1541) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdes-alfonso-et-juan-de/