UMAYYA IBN ABĪ Ṣ-ṢALT (mort en 630 ou 632)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu de Thaqif (près de La Mecque), Umayya Ibn Abī ṣ-Ṣalt fait partie de ces quelques personnages mystérieux qui sont appelés par le Coran et par la tradition hanifs, c'est-à-dire ceux qui, sans être chrétiens ni musulmans, ont compris le monothéisme abrahamique. Des conteurs et des sermonnaires musulmans le présentent comme un esprit anxieux, doté de connaissances surnaturelles. Il comprenait le langage des animaux. Il aurait annoncé la prédication de Mahomet, mais il refusa de se convertir à l'islām quand cette religion fit son apparition.

De ce poète semi-légendaire, on possède soixante-douze pièces, fragments et vers isolés. Nombre de ces poèmes sont apocryphes, forgés pour des raisons d'ordre religieux. Ils traitent des thèmes coraniques dans un style lourd et sentencieux : histoire d'Abraham et d'Isaac, description du Déluge, description du trône de Dieu, etc. L'un d'entre eux fait l'éloge de Mahomet ; les autres poèmes ont une allure bédouine et sont truffés de termes bizarres. L'œuvre d'Ibn Abī ṣ-Ṣalt est souvent citée par les lexicographes pour expliquer des raretés philologiques.

—  Sayed Attia ABUL NAGA

Écrit par :

  • : docteur ès lettres (Sorbonne), agrégé de l'Université, interprète à l'O.N.U., Genève

Classification

Pour citer l’article

Sayed Attia ABUL NAGA, « UMAYYA IBN ABĪ Ṣ-ṢALT (mort en 630 ou 632) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/umayya-ibn-abi-s-salt/