TUBERCULOSE MULTIRÉSISTANTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bacille tuberculeux

Bacille tuberculeux
Crédits : CDC/ Age Fotostock

photographie

Ruines du camp de Pevek

Ruines du camp de Pevek
Crédits : Jacques Langevin/ Sygma/ Getty Images

photographie


Le premier antituberculeux depuis quarante ans

La multirésistance de bactéries n'est pas une spécificité de la tuberculose. Un autre cas bien connu de résistances multiples sélectionnées au fil des traitements est celui du staphylocoque doré. La seule réponse serait la découverte de nouveaux antibiotiques. Or le nombre de ces derniers mis sur le marché est en déclin et il n'y a eu aucune molécule antituberculeuse nouvelle depuis quarante ans. La mise à la disposition des hôpitaux du SirturoTM, actif contre les bactéries tuberculeuses résistantes, vient – peut-être – modifier le paysage.

Le SirturoTM (bedaquiline) produit par les laboratoires Janssen Therapeutics est une diaryl-quinoline, et appartient donc à la famille des quinolines. Des molécules de la famille existent dans la nature, la plus connue étant la quinine, utilisée dans le traitement du paludisme. Plusieurs diaryl-quinolines ont été testées comme antibactériens depuis 2005 dans des systèmes modèles. Certaines, dont le SirturoTM, se sont révélées actives contre le bacille tuberculeux, en le tuant. Ces molécules agissent en réduisant la fourniture d'énergie utilisable par la cellule, par blocage de la pompe à protons d'une ATP synthase bactérienne. Chez l'homme, plusieurs essais cliniques ont montré qu'elles étaient actives sur la tuberculose MDR et XDR. Du fait de la gravité de la multi-résistance, l'usage du SirturoTM a été approuvé par la Food and drug administration (F.D.A.) à la fin de 2012, selon une procédure accélérée, et admis dans la pratique hospitalière. Les molécules sont réservées au traitement de tuberculose à MDR et à XDR. Elles sont administrées sous contrôle médical direct et l'on peut considérer le traitement comme encore expérimental. Elles sont en effet loin d'être inoffensives ; la fréquence de décès sous ce traitement est quatre fois plus forte que chez les sujets du groupe témoin. Les atteintes cardiaques sont fréquentes. Il est recommandé de n’avoir recours au SirturoTM qu’en cas d’échec des autres m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « TUBERCULOSE MULTIRÉSISTANTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose-multiresistante/