CAPOTE TRUMAN (1924-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un nouveau genre romanesque

Dans ses premiers récits, romans et nouvelles confondus, Truman Capote s'emploie, plus ou moins inconsciemment, à raviver les fantômes de son enfance. C'est le cas des Domaines hantés, qui est de son propre aveu « une tentative pour exorciser les démons ». Dans ce roman d'initiation aux résonances autobiographiques, Joel Harrison Knox, un adolescent parti en quête de son père dans une plantation délabrée de l'Alabama, éprouve une attirance grandissante pour un cousin aux mœurs décadentes. L'éveil à l'homosexualité est évoqué par des biais métaphoriques et, si certains critiques comparent déjà Capote à Faulkner ou à Carson McCullers, d'autres crient au scandale. Mais plus encore qu'à la tradition romanesque du Vieux Sud, Capote emprunte au genre gothique, tout en faisant la part belle au monde imaginaire de l'enfance et à l'introspection. Dans un article où il prenait la défense de Capote, Alberto Moravia faisait l'éloge de ce qu'il appelait sa « fantaisie subjective ».

Cette prédilection pour des personnages marginaux se poursuit en 1951 avec La Harpe d'herbes, qui met en scène un jeune orphelin et deux vieilles femmes qui trouvent refuge dans un arbre. Il est ici question de solitude, d'aliénation, de la perte de l'innocence, de la complexité des rapports humains, mais aussi d'amour et de rédemption. Petit Déjeuner chez Tiffany instaure, en revanche, un changement radical de décor. L'atmosphère sclérosante du sud s'efface devant la frivolité de la vie new-yorkaise, en la personne d'une demi-mondaine, Holly Golightly, immortalisée en 1961 par Audrey Hepburn dans le film de Blake Edwards, Diamants sur canapé. L'écriture de Capote se fait plus épurée, et Norman Mailer voit dans l'ouvrage un futur « texte classique ».

Truman Capote, S. Aarons

Photographie : Truman Capote, S. Aarons

Photographie

Slim Aarons, Truman Capote dans son appartement de Brooklyn Heights, 1958, tirage couleur. Le romancier américain pose chez lui, l'année de la publication de Breakfast at Tiffany's, pour le photographe des célébrités artistiques et mondaines. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En 1956, avec Les muses parlent, qui relate la tournée en Union soviétique d'une troupe de chanteurs noirs interprétant Porgy and Bess, Capote s'essaie à un genre nouveau pour lui, la chronique. Il s'intéresse depuis longtemps au rapport entre fiction et journalisme, et met au point une technique narrative inédite qu'il expérime [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en littérature anglaise, maître de conférences à l'université de Paris-Dauphine

Classification

Autres références

«  CAPOTE TRUMAN (1924-1984)  » est également traité dans :

HIGHSMITH PATRICIA (1921-1995)

  • Écrit par 
  • Robert DELEUSE
  •  • 1 518 mots

Dans le chapitre « De Fort Worth à Saratoga Springs »  : […] Ce n'est qu'à l'âge de douze ans que Mary Patricia Highsmith (née Plangman, en 1921 à Fort Worth, au Texas) fait la connaissance de son véritable père, qui avait abandonné le domicile conjugal cinq mois avant sa naissance. La mère étant également partie, la fillette avait été confiée à sa grand-mère qui l'élèvera jusqu'au retour de la mère, trois ans plus tard, remariée à un nommé Stanley Highsmit […] Lire la suite

LEE HARPER (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Laura FINE
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

Harper Lee connut un succès mondial avec son roman To Kill a Mockingbird (1960 ; publié en français sous les titres Quand meurt le rossignol , puis Alouette, je te plumerai et Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ). Nelle Harper Lee, de son nom complet, naît le 28 avril 1926 à Monroeville (Alabama) . Elle est la fille d’Amasa Coleman Lee, un avocat qui, avec son civisme et son tempérament chaleureu […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine ROVERA, « CAPOTE TRUMAN - (1924-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/truman-capote/