TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Traitement sériel ou parallèle ?

Nous allons compliquer un peu la tâche du lecteur en introduisant une ambiguïté temporaire. Cela revient à retarder le moment où un ou plusieurs mots pourront être intégrés dans la phrase. C’est le cas de « Paul » dans l’exemple suivant : « Marie embrasse Pierre et Paul quitte la pièce. » « Paul » peut être complément d’objet direct du premier verbe ou sujet du second. Ce n’est que lorsque le second verbe est atteint que la décision peut être prise. Il en va de même de la séquence « qui se trouvait » dans la phrase « Un terroriste a tiré sur les assistantes de l’actrice qui se trouvait sur le balcon. » Tant que la terminaison du verbe « trouvait » n’a pas été analysée, le lecteur ne peut pas savoir qui, des assistantes ou de l’actrice, se trouvai(en)t sur le balcon. Dans la phrase « Marie a déjà raconté à la fillette que la maman de Lucie ramène à la maison la fin de l’histoire », l’ambiguïté est liée au comportement du verbe  « raconter » qui peut recevoir un complément commençant par « que ». De ce fait, la séquence « que la maman de Lucie ramène à la maison » est soit le début d’une description de ce qu’a raconté Marie, soit une précision apportée à propos de la fillette. Seule la sémantique permet de trancher.

Comment notre lecteur va-t-il réagir ? Trois hypothèses peuvent théoriquement être envisagées :

– Il peut traiter en parallèle les deux constructions possibles.

– Il peut faire le choix de la construction la plus fréquente (Marie embrasse également Paul ; les assistantes se trouvaient sur le balcon ; Marie a raconté que la maman…), quitte à revenir par la suite sur cette décision initiale (hypothèse sérielle).

– Il peut enfin mettre en attente la décision jusqu’à la levée de l’ambiguïté. La manière spectaculaire dont réagit le regard quand l’ambiguïté est levée en faveur de l’interprétation la moins fréquente (saccades régressives plus ou moins amples, relectures complètes ou non, etc.) plaide clairement en faveur de l’hypothèse sérielle : intégration immédiate du ou des mots litigieux dans la construction la plus fréquente. Les données EEG indiquent que cela vaut également en présentation orale : 600 millisecondes après la levée de l’ambiguïté dans le sens non attendu, on observe, dans le tracé, une déflexion très caractéristique (onde P600), suggérant que l’auditeur est engagé dans un coûteux processus de révision. Il s’était donc immédiatement engagé dans une interprétation avant de devoir en changer.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Joël PYNTE, « TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/