JOHNSON TOMMY (1896 env.-1956)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec Charlie Patton, Tommy Johnson peut être considéré comme le principal fondateur du Delta blues. Il sait, comme nul autre, porter ce genre difficile à des sommets de poésie et de perfection : intensité dramatique, chant qui utilise le falsetto, textes aux allégories marquantes, jeu de guitare aux basses syncopées. Il n'a que très peu enregistré : quatorze titres seulement, mais presque autant de chefs-d'œuvre. Beaucoup sont devenus des standards du blues : Big Road Blues, Maggie Campbell Blues, Big Fat Mama Blues, Cool Drink of Water Blues, Slidin' Delta et Canned Heat Blues (ce dernier titre donnera son nom à un des plus célèbres groupes américains de rock). L'influence de Tommy Johnson sur ses pairs est énorme : on retrouve ses textes, son jeu de guitare et sa manière de chanter chez Muddy Waters, Howlin' Wolf, Floyd Jones...

Tommy Johnson, né à Terry, dans le Mississippi, a passé la plus grande partie de sa vie autour de la petite bourgade de Crystal Springs ainsi que de Jackson, la capitale du Mississippi, où il influence grandement les musiciens de cette ville. En 1928, il a l'occasion d'enregistrer une mémorable séance, ce qui lui permet de mener un moment une vie de vedette du disque, figurant même dans les magazines « people » pour les Noirs de l'époque. Mais Johnson est le type même du bluesman qui dépense sans compter, abuse de tout ce qu'il aime, notamment de l'alcool. Alors qu'il aurait pu continuer une longue carrière de bluesman sur scène et sur disque, son ivrognerie dissuade les compagnies de continuer à l'enregistrer et il séjourne souvent en prison. Malgré tout, il continue d'impressionner tous ceux qui l'approchent. Il animait un orchestre électrique à la façon du Chicago blues quand il meurt d'une crise d'éthylisme à Crystal Springs, le 1er novembre 1956. Ultime consécration : sa personnalité charismatique est évoquée dans le célèbre film O Brother, Where Art Thou ? des frères Coen (2000).

—  Gérard HERZHAFT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « JOHNSON TOMMY (1896 env.-1956) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommy-johnson/