HŌJŌ TOKIMUNE (1251-1284)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Huitième gouverneur (shikken) de la maison Hōjō qui avait assumé la responsabilité héréditaire de diriger le gouvernement militaire de Kamakura. En 1264, Tokimune est nommé second et héritier présomptif du gouverneur en titre. En 1265, il renvoie à Kyōto le prince impérial qui avait été adopté dans la maison Minamoto et désigné comme shōgun, et le remplace par le jeune fils de celui-ci. À partir de 1268, gouverneur en titre, il dresse les plans de défense contre les Mongols et les fait appliquer sur le terrain, dans l'ouest du pays, par son second. Grâce à ces préparatifs, les deux tentatives des Mongols de Kūbīlāy-khān, en 1274 et 1281, sont repoussées. Mais le régime entre ensuite dans une phase de décadence.

—  Francine HÉRAIL

Écrit par :

  • : maître assistant à l'Institut national des langues et civilisations orientales, professeur délégué

Classification

Pour citer l’article

Francine HÉRAIL, « HŌJŌ TOKIMUNE (1251-1284) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tokimune-hojo/