TIJOU JEAN (XVIIe-XVIIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Serrurier ornemaniste d'origine française, Jean Tijou arrive en Angleterre vers 1660. Il travaille sous les ordres de différents architectes, pour Wren en particulier, au château de Hampton Court (1670), puis à la cathédrale St. Paul et dans diverses maisons de Londres. Il dessine des balcons, des rampes, des grilles. Son ouvrage, A New Book of Drawings Invented and Designed by J. T. Containing Severall Sortes of Iron Worke as Gates, Frontispeices, Balconies, Staircases, Pannel's, etc., of Which the Most Part Has Been Wrought at the Royall Building of Hampton Court and to Severall Persons of Qualityes Houses of This Kingdome, paraît à Londres en 1693. Dix-huit planches sont éditées en France par Louis Fordrin, serrurier du roi, et ont ainsi une certaine influence dans le pays. À Hampton Court, l'escalier du roi et le Tijou screen, série de douze grilles qui ferment le jardin de la grande fontaine du côté de la Tamise, restent ses œuvres les plus célèbres. Le style est très architecturé, rythmé par des pilastres entre lesquels se développent des rinceaux de feuillages d'une symétrie rigoureuse. On retrouve dans les clôtures du chœur de St. Paul (exécutées entre 1691 et 1708) les mêmes pilastres, surmontés de chapiteaux corinthiens. Les couronnements très ornés reprennent les motifs des grilles elles-mêmes, enroulements de feuilles d'acanthe dorés et rinceaux symétriques. L'alliance d'une ornementation exubérante à une composition très rigoureuse est la caractéristique essentielle de cet art.

—  Colombe SAMOYAULT-VERLET

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur au Musée national du château de Fontainebleau, professeur à l'École du Louvre

Classification

Pour citer l’article

Colombe SAMOYAULT-VERLET, « TIJOU JEAN (XVIIe-XVIIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tijou-jean/