HELWYS THOMAS (1550 env.-1616)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef du baptisme anglais, Thomas Helwys succède dans cette charge au fondateur de ce mouvement, John Smyth. Pasteur de la communauté séparée de Gainsborough, dans son comté natal, il y revint après avoir fait des études de droit et subi l'influence des idées de Robert Browne (1550-1636) et de John Smyth (1565 env.-1616). En 1607, il émigra avec ce dernier à Amsterdam et reçut de ses mains le second baptême. Mais il n'accepta pas le rapprochement des « Frères séparés de la deuxième Église anglaise à Amsterdam » avec les mennonites. En particulier, Helwys reconnaît aux chrétiens le droit d'être magistrats, soldats et citoyens actifs. Vers 1612, malgré l'hospitalité prévisible de l'Église d'Angleterre, il retourne dans son pays pour fonder une communauté baptiste « générale », ou arminienne (c'est-à-dire n'enseignant pas la prédestination). Cette communauté repose sur la libre adhésion de ses membres, auxquels il est demandé de veiller à un strict biblicisme, de garder une confession de foi précise et de se conformer à une éthique rigoureuse. Elle est la cellule à laquelle doivent s'agréger d'autres églises libres, pour former en 1626 le groupe des baptistes généraux. En 1612, Helwys publie un opuscule intitulé A Short Declaration of the Mystery of Iniquity.

—  Bernard ROUSSEL

Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « HELWYS THOMAS (1550 env.-1616) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-helwys/