AUBIGNÉ THÉODORE AGRIPPA D' (1552-1630)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après la mort de Henri II, la poésie française s'enrichit d'accents nouveaux. On assiste au développement de la poésie sérieuse, avec Du Bartas (Le Triomphe de la foi, 1574, La Semaine ou Création du monde, 1578), et de la poésie politique et polémique. Les poètes interviennent dans le conflit qui divise la France à l'époque des guerres de Religion, comme l'attestent les poèmes patriotiques de Du Bellay, la Remontrance au peuple français (1559) de Des Autels et enfin les Discours des misères de ce temps (1562-1563) de Ronsard. Du côté protestant, d'Aubigné commente avec véhémence les événements contemporains.

Une vie agitée

Fils de Jean d'Aubigné et de Catherine de l'Estang, Agrippa d'Aubigné naquit à l'hôtel Saint-Maury, près de Pons, en Saintonge, le 8 février 1552. Avec un grain de vanité, il fait à ses enfants (Sa vie à ses enfants) le récit édifiant de sa vie. Son père ne négligea rien pour le former aux études sérieuses (tout jeune, Agrippa lisait le grec, le latin et l'hébreu), et pour l'élever en sincère huguenot. Passant par Amboise en 1560, au lendemain de la Conjuration, il lui montra les têtes de ses compagnons attachées à une potence, et lui fit prêter serment de les venger. Après la mort de son père, Agrippa achève ses études à Genève, mais, de retour en Saintonge, il ne tarde pas à rejoindre ses compagnons d'armes. Il est à Jarnac en 1569, aux combats de la Roche-Abeille et de Pons ; partout il se distingue par sa bravoure, et il n'échappe que par hasard à la Saint-Barthélemy (1572). C'est l'époque où il tombe amoureux de Diane Salviati, qu'il célèbre dans le Printemps ; mais le projet de mariage est rompu à cause de la différence de religion. Écuyer du roi de Navarre en 1573, il partage avec lui tous les hasards des guerres et prépare son évasion de la Cour (1576). Ce fut une amitié fidèle, qui n'alla pas sans quelque brouille, mais que l'abjuration ne parvint pas à effacer. Après le périlleux combat de Casteljaloux (1 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  AUBIGNÉ THÉODORE AGRIPPA D' (1552-1630)  » est également traité dans :

LES TRAGIQUES, Théodore Agrippa d'Aubigné - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yvonne BELLENGER
  •  • 826 mots

Les Tragiques parurent en 1616, longtemps après les événements qui les avaient inspirés. L'œuvre était signée d'un simple sigle : L.B.D.D. (« Le Bouc Du Désert »), traduisant bien l'éloignement que ressentait l'auteur, Agrippa d'Aubigné (1552-1630), calviniste ardent, pour le monde où il vivait. Ce long poème, commencé en 1577, conte l'épopée des guerres de religion. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tragiques/#i_5666

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques BAILBE, « AUBIGNÉ THÉODORE AGRIPPA D' - (1552-1630) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-agrippa-d-aubigne/