TERPANDRE (-VIIIe--VIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et musicien grec, originaire d'Antissa (Lesbos). C'est avec Terpandre que commence véritablement la musique grecque et la poésie lyrique ; il peut en être tenu pour le fondateur. Il fonda à Sparte, où il fut appelé, une célèbre école citharédique et il remporta le prix au premier concours des Carnées, en ~ 676. En raison de sa renommée, de nombreuses inventions lui furent attribuées, telle celle du barbitos (ou barbiton), instrument à cordes, vraisemblablement en forme de lyre, mais dont la facture est toujours controversée ; celle de l'heptacorde, ou cithare à sept cordes, en remplacement de la phorminx à quatre cordes ; celles du mode éolien et du mode béotien. Il écrivit surtout des nomes (c'est-à-dire d'importantes compositions poétiques et/ou musicales qui obéissaient à des lois — nomoi — précises de construction), des proèmes (c'est-à-dire des préludes à un chant ; de prooimion, prélude) et des scolies (c'est-à-dire des commentaires critiques de textes anciens). Il a laissé son nom au nome citharédique appelé terpandrien. C'est sans doute sous son influence que la récitation chantée des aèdes et des rhapsodes se transformera en une mélodie authentique. Bref, il représente la période la plus archaïque de la vie musicale grecque.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  TERPANDRE (~ VIII e -~VII e s.)  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Théâtre et musique

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • François JOUAN
  •  • 5 724 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le temps des dieux »  : […] Comme celle de tous les peuples anciens ou primitifs, l'histoire de la musique grecque commence par des légendes. Son origine met en scène dieux et déesses, en une longue série d'histoires souvent aussi variées qu'inconciliables entre elles. On y trouve Hermès et Apollon, Dionysos et Héraclès. Des héros mythiques, comme Orphée le chanteur thrace ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-theatre-et-musique/#i_15954

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « TERPANDRE (-VIIIe--VIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/terpandre/