TALLIEN JEAN LAMBERT dit (1767-1820)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un maître d'hôtel du comte de Bercy, clerc de notaire puis de procureur, Tallien fait ses premières armes de militant révolutionnaire en fondant (1790) la Société fraternelle du faubourg Saint-Antoine, puis (1791) un journal maratiquement intitulé L'Ami du citoyen. Député à la Convention, il siège à la Montagne, vote avec les régicides, est élu au Comité de sûreté générale ; le 23 août 1793, il est envoyé en mission à Bordeaux : c'est alors qu'il se découvre lui-même. Il multiplie les exécutions dans son proconsulat, mais surtout les exactions et voit dans la Terreur bien pratiquée un excellent moyen de s'enrichir aux dépens des suspects. Dès novembre, il est dénoncé à la Convention pour sa liaison avec Thérésa, fille du banquier espagnol Cabarrus et femme divorcée du marquis de Fontenay : Tallien a fait sortir de prison cette belle suspecte qui le réduit maintenant en esclavage amoureux et lui inspire sa politique. Il est rappelé par les Comités en mars 1794 et Thérésa est de nouveau incarcérée en fin avril. Pour la sauver et se sauver lui-même des attaques des robespierristes, Tallien trouve le courage du désespoir et devient l'un des principaux instigateurs puis protagonistes du 9-Thermidor. Thérésa Cabarrus, qu'il épouse peu après, bientôt surnommée « Notre-Dame de Thermidor », fait presque figure de première dame du nouveau régime ; Tallien lui-même pousse à la réaction contre les Jacobins, à l'arrestation et à la déportation des derniers leaders de la Montagne. En avril 1795, il entre au Comité de salut public, et s'y montre soucieux de limiter une contre-révolution qui le rendrait au néant en se développant : dans sa mission auprès de Hoche lors de l'affaire de Quiberon, au 13-Vendémiaire, dans les dernières semaines de la Convention, est-ce pour la défense de la République ou pour la sauvegarde de sa propre carrière qu'il se montre si énergique ? Pou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean MASSIN, « TALLIEN JEAN LAMBERT dit (1767-1820) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tallien/