KOŚCIUSZKO TADEUSZ ANDRZEJ (1746-1817)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général polonais, célèbre à la fois pour avoir joué un rôle important dans la guerre d'Indépendance des États-Unis et pour avoir dirigé le soulèvement du peuple polonais en 1794. Né en Lituanie, dans une famille de moyenne noblesse, Tadeusz Kościuszko fut élève à l'école des cadets de Varsovie (1765-1769) ; il s'y distingua par ses dons exceptionnels et fut envoyé comme boursier du roi en France, où il étudia le génie. De retour en Pologne en 1774, il entra en conflit avec le hetman Józef Sosnowski, ayant voulu épouser secrètement sa fille Ludwika. Kościuszko quitta la Pologne et s'engagea comme volontaire dans la guerre d'Indépendance des États-Unis. Il s'y illustra par son héroïsme et fit montre de talent militaire, surtout dans les travaux de fortification (Philadelphie, West Point, Rhode Island, Yorktown, New York). Washington le promut au grade de colonel du génie. À la fin de la guerre, il fut nommé général de brigade. La nation américaine lui exprima sa reconnaissance en le faisant citoyen d'honneur et en lui octroyant des terres et une pension annuelle. En 1784, il regagne son pays et il est appelé sous les drapeaux polonais par la Grande Diète (1788-1792). Au lendemain de la proclamation de la Constitution du 3 mai 1791, la Russie, sous prétexte de porter assistance à l'antipatriotique Confédération de Targowica (1792), envahissait la Pologne. Pour défendre la nouvelle Constitution, le roi Stanislaw-Auguste essaya d'entamer des pourparlers avec la Russie, en offrant contre le maintien de la Constitution la succession du trône polonais au grand-duc Constantin (petit-fils de Catherine II). L'impératrice rejeta toute offre de négociation et réclama l'adhésion inconditionnelle du roi à la Targowica. L'armée polonaise, sous les ordres du prince Józef Poniatowski, se dirigea contre l'envahisseur. Kościuszko, à la tête de sa division, se distingua à Zieleńce et à Dubienka (1792). Au moment où le roi, croyant ainsi prévenir le danger du deuxiè [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  KOSCIUSZKO TADEUSZ ANDRZEJ (1746-1817)  » est également traité dans :

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 180 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les étapes du dépècement (1764-1815) »  : […] Pour le malheur de la Pologne, son affaiblissement coïncide avec la montée de ses voisins et avec les inquiétudes causées en Europe par la France. Le dernier roi, Stanislas Auguste Poniatowski (1764-1795), « Européen » fin et cultivé, patriote sincère mais élu sous la pression des Russes, sera victime de la conjoncture européenne autant que de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_37063

Pour citer l’article

Zofia BOBOWICZ-POTOCKA, « KOŚCIUSZKO TADEUSZ ANDRZEJ - (1746-1817) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeusz-andrzej-kosciuszko/