SUZUKI SHIN'ICHI (1898-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La méthode pédagogique Suzuki, qui a révolutionné l'enseignement du violon, a permis de créer au Japon une école qui s'est disséminée sur les cinq continents.

Suzuki Shin’ichi voit le jour à Nagoya le 18 octobre 1898. Son père, Suzuki Masakichi (1859-1944), est un facteur d'instruments à cordes (shamisen) qui fondera la Suzuki Violin Seizō Co en 1930. Après avoir poursuivi des études commerciales dans sa ville natale jusqu'en 1915, il commence à travailler le violon à Tōkyō avec Andō Kō, un élève de Joseph Joachim, puis se perfectionne avec Karl Klinger à Berlin (1921-1928). Pendant ce séjour, il rencontre les plus grands musiciens allemands et est profondément marqué par la culture européenne. À son retour au Japon, il forme avec trois de ses frères le Quatuor Suzuki et fonde son propre orchestre à cordes à Tōkyō, qu'il dirige lui-même, révélant au public japonais la musique occidentale baroque et classique. En 1930, il devient président de l'école de musique Teikoku.

Sa carrière de virtuose s'arrête très tôt car, dès 1933, il décide de se consacrer à la pédagogie, en s'adressant surtout aux enfants. Selon lui, tout enfant motivé placé dans des conditions appropriées et dans un environnement de groupe peut parvenir à un haut niveau de compétence instrumentale. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il fonde le Yōji Kyōiku Dōshikai (Groupe pour l'éducation des enfants) à Matsumoto (Chūbu), puis, en 1950, le Sainō Kyōiku Kenkyū-kai, où il applique avec succès sa méthode d'enseignement. Il forme des milliers de violonistes, amateurs ou professionnels et, au cours des années suivantes, sa méthode est adaptée à l'enseignement d'autres instruments (violoncelle, puis flûte et piano). En 1952, 196 élèves obtiennent leur diplôme dans son institut ; en 1972, ils sont 2 321. Au cours des nombreuses tournées qu'il effectue en Europe et aux États-Unis, il donne des conférences et fait connaître ses principes pédagogiques. En 1964, un premier groupe d' [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Les derniers événements

Japon. Désignation de Nakasone Yasuhiro au poste de Premier ministre. 24-26 novembre 1982

Les 24 et 25, ont lieu à Tōkyō les élections pour désigner le président du Parti libéral démocrate, au pouvoir depuis 1947. Le président du Parti conservateur devient automatiquement Premier ministre. Cette élection a été rendue nécessaire par la démission de Suzuki Zenko, Premier ministre. Le 12 […] Lire la suite

France – Japon. Visite du président François Mitterrand au Japon. 14-17 avril 1982

. Le 16, François Mitterrand ouvre le symposium sur les techniques du futur, s'entretient avec le Premier ministre Takeo Suzuki et prononce devant la Diète japonaise un discours dans lequel il souligne que « la coopération franco-japonaise ne peut être conçue que dans l'égalité et la réciprocité […] Lire la suite

Japon – C.E.E. Voyage du Premier ministre Suzuki Zenko en Europe. 9-19 juin 1981

Pendant dix jours, Suzuki Zenko, accompagné par une importante délégation, fait le tour des principales capitales de la C.E.E. La faiblesse de l'Europe face aux exportations japonaises est au centre des préoccupations. Le début de l'année 1981 a été désastreux pour la balance commerciale […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « SUZUKI SHIN'ICHI (1898-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/suzuki-shin-ichi-1898-1998/