SUPERVOLCANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Échelle V.E.I.

Échelle V.E.I.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Retombées pyroclastiques du volcan Toba

Retombées pyroclastiques du volcan Toba
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Si la notion de supervolcan est assez récente, c'est parce qu'elle se rapporte à des appareils volcaniques qui se manifestent rarement ; on ne trouve d'ailleurs aucune trace de superéruption dans l’histoire des civilisations humaines. Le premier à suggérer l'idée de superéruption fut le géologue néerlandais Reinout Willem van Bemmelen en 1949, alors qu'il étudiait les dépôts volcaniques gigantesques entourant le lac Toba sur l'île de Sumatra en Indonésie. Le terme officiel fut employé la première fois en 1992 par les volcanologues M. R. Rampino et S. Self dans une lettre à la revue Nature décrivant les effets catastrophiques induits par cette éruption du Toba, il y a 74 000 ans. La plus récente des superéruptions date de vingt-six mille ans ; elle a été produite par le volcan Oruani dans la zone volcanique du Taupo en Nouvelle-Zélande. On évalue la probabilité des superéruptions à une tous les cent mille ans environ (un peu plus que la probabilité que la Terre soit frappée par une météorite de plus d'un kilomètre de diamètre).

L'étude des superéruptions, et des supervolcans qui les produisent, s'inscrit dans le cadre général établi en volcanologie physique pour décrire les dynamismes éruptifs. On reconnaît classiquement deux modes de mise en place des laves : le mode effusif, où une lave peu visqueuse s'écoule, sous l'effet de la gravité, sur les pentes du volcan, et le mode explosif, où une lave plus visqueuse libère, lors d'explosions plus ou moins violentes, les gaz qu'elle contient. Les quantités de lave produites lors des éruptions effusives, typiques des volcans boucliers (Hawaii, île de La Réunion, etc.), peuvent être phénoménales et donner naissance à des plateaux magmatiques immenses, comme celui du Deccan en Inde (C. G. Farnetani, « Les points chauds », in La Science au présent, Encyclopædia Universalis, 2010). Il ne s'agit cependant pas de superéruptions car elles se produisent de façon continue et non catastrophique. Les éruptions explosives au contraire sont soudaines et brutales, et caractérisées par un degré d'explosivité variable, déterminé par l'in [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'Institut de physique du globe de Paris, volcanologue

Classification


Autres références

«  SUPERVOLCANS  » est également traité dans :

TAMBORA, volcan

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 583 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’éruption de 1815 et ses conséquences en Indonésie »  : […] À Batavia (aujourd’hui Jakarta à Java, à 1 200 kilomètres du Tambora), le 5 avril au soir, un bruit ressemblant à une canonnade incita le lieutenant-gouverneur de Java à envoyer deux vaisseaux à la recherche de ce qu’il prit pour un navire en détresse. Le capitaine du Bénarès, vaisseau armé de la Compagnie des Indes orientales basé alors au sud des Célèbes (à 350 kilomètres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambora-volcan/#i_52502

Voir aussi

Pour citer l’article

Édouard KAMINSKI, « SUPERVOLCANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/supervolcans/