STYLISATION, art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme de stylisation, dont l'usage reste souvent fort vague, désignait à l'origine le caractère incisif et précis de la forme imprimée par le stylet.

Les historiens d'art emploient fréquemment le mot pour désigner assez indistinctement toute démarche réductrice ou simplificatrice de la forme en fonction de critères fort variables : tantôt le traitement simplificateur est imposé par le formalisme conceptuel de l'idéogramme ou du schéma, tantôt il est le résultat d'une recherche esthétique de type linéaire. Ces deux aspects de la stylisation en sont les formes extrêmes.

Entre elles se déploient toutes les variations de la représentation qui font de l'histoire de l'art une histoire progressivement réductrice des redondances au profit de la suggestion, de l'élision, en un mot d'une économie. L'essentiel est là : tout usage du terme de stylisation renvoie à une conception économique de l'esthétique, à une évaluation quantitative des stimuli employés. Dans une telle perspective, il semble que cette évaluation trouve ses critères dans une typologie des messages que les œuvres, ou plus généralement les objets, « veulent » émettre.

Dans le cas des simplifications idéographiques, on a affaire à une réduction codifiée des formes qui conduira à l'écriture (cependant, le passage de l'idéogramme à l'alphabet ne saurait être assimilé à un seul processus de stylisation, car au principe de l'économie se joint celui de la combinatoire qui lui est étranger).

C'est une tout autre démarche qui semble présider au dépouillement linéaire des fresques rupestres ou au schématisme des dessins d'enfants. L'hypothèse de E. H. Gombrich, Meditation on a Hobby Horse and Others Essays, Londres, 1961, est séduisante : il voit dans de telles réductions de la représentation à quelques traits essentiels une intention purement fonctionnelle. Si l'enfant chevauche un manche à balai c'est que l'objet investi présente les caractères nécessaires et suffisants à la chevauchée imaginaire qu'il éprouve le besoin d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STYLISATION, art  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les masques »  : […] mâchoire du porteur et par un filet de tête, soit faits d'une cagoule de fibres tressées. La stylisation géométrique des masques de bois est extrême : une arête pour le nez, deux cavités pour les yeux, parfois une bouche. Certains sont surmontés de statuettes, d'autres de cimiers ou de mâts plus ou moins hauts. Les masques d'animaux portent des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_26792

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 742 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] La tendance à la stylisation des formes et la propension à une peinture à deux dimensions s'affirment à nouveau dans les œuvres du xe siècle. Dans l'Évangile d'Etchmiadzine, de l'an 989, les personnages sont figurés dans l'attitude frontale, rigide, sans mouvement. Ces miniatures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_26792

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'unité du goût : la disposition esthétique dans le système des dispositions »  : […] les besoins et les pulsions primaires ne puisse s'affirmer, pas de domaine où la stylisation de la vie, c'est-à-dire le primat conféré à la forme sur la fonction, à la manière sur la matière, ne produise les mêmes effets. Et rien n'est plus classant, plus distinctif, plus distingué que la capacité de constituer esthétiquement des objets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_26792

CARAVAGE (vers 1571-1610)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE, 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 801 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Caravage, peintre stylisateur »  : […] La Madone des pèlerins, dite aussi La Madone de Lorète (env. 1604, San Agostino, Rome), compte parmi les tableaux les plus bouleversants de Caravage ; quel contraste entre la poignante pauvreté des paysans en prière et la Vierge représentée en élégante dame romaine, entre le riche chambranle d'un palais et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage/#i_26792

CULTURE D'IFÈ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurence GARENNE-MAROT
  •  • 175 mots

1400-1600 Période postpavement. Stylisation poussée à l'extrême (têtes coniques). Correspondances des œuvres de cette période avec les créations de la cité-État voisine d'Owo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-d-ife-reperes-chronologiques/#i_26792

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 411 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Tène »  : […] Avec le décor de palmettes découpées de la coupe de Schwarzenbach apparaît un répertoire ornemental, à base de courbes et de contre-courbes, libre transposition des motifs décoratifs du classicisme grec. Il se développera dans tout l'art gaulois et survivra en partie à l'époque romaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_26792

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

  • Écrit par 
  • Pierre DEVAMBEZ, 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 18 518 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La période géométrique »  : […] Les motifs choisis pour décorer ces vases sont extraordinairement peu nombreux : des chevrons, des hachures, des triangles ou des losanges, et surtout des méandres et des croix gammées. D'abord isolés en tableaux en des places bien en vue, ils s'organisent assez vite en registres superposés, chaque registre entièrement occupé par le motif ; les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-les-arts-de-la-grece/#i_26792

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 022 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La genèse et le premier art islamique. L'art des Califes, l'art de l'empire (du VIIe à la fin du IXe s.) »  : […] vifs d'une taille verticale ; les contours sont donc adoucis, souples et les formes stylisées. Les enroulements spiralés et la géométrisation des motifs végétaux sont la caractéristique principale de ces panneaux, qui semblent avoir été faits au moule. Ces décors constituent une première ébauche de l'arabesque, cette végétation conventionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_26792

MAGDALÉNIEN ART

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 480 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un imaginaire de l'homme »  : […] des parois et même sur des formes découpées en pierre, ramure, ivoire : il s'agit de la stylisation géométrique de la silhouette féminine, réduite à deux longs angles associés comme les branches d'un compas ouvert ; pas de tête ni de membres mais juste un ou deux petits appendices angulaires figurant les seins. Dans cette stylisation absolue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-magdalenien/#i_26792

PÄCHT OTTO (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « Le style comme vision du monde »  : […] de Kells et des Évangiles de Lindisfarne, Otto Pächt commente la stylisation ainsi réalisée en ces termes (L'Enluminure médiévale, p. 174) : « Le but recherché est un ennoblissement des formes naturelles, même si nous n'avons tendance à n'y voir qu'une déformation barbare. Un ennoblissement qui va consister à assimiler ce que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-pacht/#i_26792

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 890 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La préhistoire »  : […] de la tradition encore préhistorique montagnarde, répandue dans la plaine susienne, avec une splendide stylisation des figures organisées dans un cadre rigoureux. L'être humain en est presque absent ; il apparaît plutôt sur les sceaux, sous l'aspect mythique de maîtres des animaux qui n'étaient certainement pas des dieux proprement dits. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_26792

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 701 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Fonds technologique et cultures paléolithiques »  : […] Ces stylisations extrêmes des volumes corporels féminins (ni tête ni membres) dénotent une aptitude maîtrisée à l'abstraction qui se retrouve dans le Magdalénien : plusieurs dizaines de silhouettes féminines finement gravées dans des grottes (Combarelles, Vieux-Mareuil) et trois à quatre cents soigneusement gravées sur des plaquettes schisteuses du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_26792

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 098 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le style animalier des Germains du Nord »  : […] du même nom en Uppland. Ce nouveau style (style II de B. Salin) se caractérise par la stylisation poussée jusqu'à l'abstraction des animaux aux corps étirés en rubans entrelacés ou unis par des entrelacs, les éléments anatomiques étant disséminés tout au long de la tresse d'entrelacs dont ils font partie intégrante. Décoration foisonnante et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_26792

VERMEER DE DELFT (1632-1675)

  • Écrit par 
  • Albert BLANKERT
  •  • 3 910 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La stylisation des dernières œuvres »  : […] tourmentées et violentes, et chez d'autres par des compositions agitées, surchargées. Vermeer, en revanche, se tourna vers la stylisation. Il en résulte que dans Une dame debout au virginal (datation vers 1670, à en juger par le costume), la composition est dépouillée de tous les accessoires rencontrés, par exemple, dans L'Atelier, tels qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vermeer-de-delft/#i_26792

Pour citer l’article

Marie-José MONDZAIN-BAUDINET, « STYLISATION, art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylisation-art/