MACDONALD-WRIGHT STANTON (1890-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain, né le 8 juillet 1890 à Charlottesville, en Virginie, mort le 22 août 1973 à Pacific Palisades, quartier de Los Angeles.

Après s'être formé pendant deux ans à la Los Angeles Art Students League, Stanton Macdonald-Wright part pour Paris, en 1907, où il étudie les théories des couleurs développées par les scientifiques Michel Eugène Chevreul, Hermann von Helmholtz et Ogden Rood. Il y subit l'influence de Paul Cézanne et des cubistes.

En 1912, Stanton Macdonald-Wright et Morgan Russell fondent le synchromisme qui proclame la couleur comme fondement de l'expression picturale. Bien que de courte durée, ce mouvement est le premier en art abstrait créé par des Américains. Sa première exposition se tient à Munich en juin 1913. Dans ses œuvres de jeunesse, il représente des sujets traditionnels de manière figurative, tout en faisant un usage résolument expérimental des couleurs vives. La couleur dominant, ses peintures deviennent de pures abstractions. En 1920, cependant, son art se situe à la croisée des chemins entre l'abstraction synchromiste et le figuratif. Il se détourne ensuite de la peinture pour s'adonner au cinéma, à l'écriture et à l'histoire de l'art qu'il enseigne à l'université de Californie. Pendant la crise de 1929, Stanton Macdonald-Wright se remet à la peinture, exécutant des compositions pour la Works Progress Administration, l'organisme d'État chargé de relancer l'économie, dans la manière réaliste de l'école régionaliste américaine. Parmi ses peintures murales, notons celles réalisées en 1935 pour l'hôtel de ville et la bibliothèque publique de Santa Monica, dans l'agglomération de Los Angeles.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MACDONALD-WRIGHT STANTON (1890-1973)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 474 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] De ce point de vue, l'introduction du modèle avant-gardiste du modernisme à partir des premières expositions américaines des impressionnistes français, au milieu des années 1880, va avoir un effet paradoxal, quoique déterminant. Il impose en effet, comme condition de reconnaissance internationale, l'affirmation des spécificités – aussi bien celle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_8824

Pour citer l’article

« MACDONALD-WRIGHT STANTON - (1890-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanton-macdonald-wright/