CANNIZZARO STANISLAO (1826-1910)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste italien né à Palerme et mort à Rome. Stanislao Cannizzaro commence à l'université de Palerme des études de médecine. Il réalise vite que, pour mieux comprendre les phénomènes physiologiques, il lui faut améliorer le niveau de ses connaissances en chimie, matière peu et mal enseignée à Palerme à l'époque. Il rencontre en 1845 Rafaelle Piria (1815-1910), professeur de chimie à l'université de Pise, qui est le chimiste italien le plus éminent de l'époque. Piria le prend comme assistant, et Cannizzaro va passer deux ans dans son laboratoire. Non seulement il va y améliorer ses connaissances de base en chimie, mais il va pouvoir participer au travail de recherche de Piria sur les substances naturelles.

Cannizzaro, resté très attaché à sa province natale, participe très activement en 1848, comme officier d'artillerie, à l'insurrection qui chasse les Bourbons de Sicile. En avril 1849, les Bourbons reprennent le dessus, et Cannizzaro doit se réfugier à Marseille, puis à Paris où, grâce à la recommandation de Piria, il est accueilli dans le laboratoire d'Eugène Chevreul (1786-1889). En 1851, Cannizzaro peut revenir en Italie comme professeur au collège d'Alexandrie ; il est ensuite nommé professeur de chimie successivement à l'université de Gênes (1855), à Palerme (1861), puis à Rome (1870). Il aura un rôle politique notable, en Sicile après la révolte de Garibaldi (1860), puis à Rome, où il est nommé sénateur en 1871.

Des résultats importants qu'il a obtenus on retiendra la réaction qui porte son nom et qui consiste en la transformation en milieu très basique d'un alcool aromatique en un acide et un aldéhyde. Mais Cannizzaro doit en grande partie la réputation qu'il conserve dans l'histoire de la chimie à une lettre dans laquelle il décrit le cours qu'il professait à l'université de Gênes et qu'il écrivit en 1858 à un de ses amis chimistes. Cette lettre fut rapidement publiée et des exemplaires de ce texte furent distribués aux participants du congrès de chimie qui se réunit à Karlsruhe en 1860. Dans ce texte et dans l'interv [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « CANNIZZARO STANISLAO - (1826-1910) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislao-cannizzaro/