Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HENIE SONJA (1912-1969)

Une reconversion réussie

Sonja Henie s'installe alors aux États-Unis. Là, elle mène de front deux carrières. Ses spectacles sur glace enchantent les foules : durant près de vingt ans, elle va se produire dans le monde entier. Elle est à la fois patineuse, meneuse de revue et propriétaire de sa troupe et de son show, The Sonja Henie Hollywood Ice Revue. À l'automne de 1936, elle se produit à Hollywood, lors d'un spectacle financé par William Randolph Hearst. À Hollywood, personne ne connaissait ni le patinage artistique ni Sonja Henie. Tous les spectateurs sont émerveillés, notamment Darryl F. Zanuck, qui lui fait immédiatement signer un contrat pour la 20th Century Fox. Sonja Henie connaît rapidement le succès sur le grand écran, avec One in a Million (1936), où elle a pour partenaire Don Ameche, puis dans Thin Ice (1937), de Sidney Lanfield, où elle donne la réplique à Tyrone Power. Ces deux films au scénario léger s'appuient sur les prestations de Sonja Henie sur la glace. Celle-ci est, à la fin des années 1930, l'une des actrices fétiches de Hollywood. Elle tournera dans une dizaine de films, dont le principal intérêt est de la montrer en train de patiner.

En 1956, Sonja Henie épouse l'armateur norvégien Niels Onstad. La même année, elle abandonne ses patins et met fin à ses spectacles. Elle apparaît une dernière fois au cinéma en 1958. Sonja Henie retourne vivre en Norvège. Avec son époux, elle se consacre à sa collection de peinture. Le couple souhaite partager sa passion pour la peinture moderne avec le public. Aussi finance-t-il la construction d'un musée à Høvikodden, lequel ouvre ses portes en 1968, sous le nom de Henie-Onstad Kunstsenter. Atteinte d'une leucémie, Sonja Henie s'éteint le 12 octobre 1969, dans l'avion qui reliait Oslo à Paris, où elle se rendait pour suivre de nouveau un traitement.

— Pierre LAGRUE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Sonja Henie, 1924 - crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

Sonja Henie, 1924

Autres références

  • GARMISCH-PARTENKIRCHEN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Chronologie

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 1 101 mots
    Sonja Henie (vingt-trois ans) s'adjuge son troisième titre olympique consécutif, mais la Britannique Cecilia Colledge (quinze ans), proposant un programme audacieux, est battue de peu. La « Fée de la glace » norvégienne va désormais passer professionnelle et se consacrer à ses spectacles sur glace....
  • JEUX OLYMPIQUES

    • Écrit par Jean DURRY, Universalis, Pierre LAGRUE, Alain LUNZENFICHTER
    • 15 675 mots
    • 12 médias
    ...26 femmes), représentant 25 pays, participent aux 14 épreuves, dans 4 sports (bobsleigh, hockey sur glace, patinage, ski), des IIes Jeux d'hiver. La Norvégienne Sonja Henie, quinze ans, se distingue en patinage artistique, tout comme le Suédois Gillis Grafström, qui remporte sa troisième médaille...
  • JEUX OLYMPIQUES - Le cinéma et les Jeux

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 3 438 mots
    ...Kahanamoku, champion olympique du 100 mètres nage libre en 1912 et en 1920, tourna dans sept films, où son teint hâlé le cantonna à des rôles d'« indigènes ». Sonja Henie, la « Fée de la glace », triple championne olympique de patinage artistique (1928, 1932, 1936), fut sollicitée par la 20th Century Fox et connut...
  • LAKE PLACID (JEUX OLYMPIQUES DE) [1932] - Chronologie

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 937 mots
    Seule vraie star de ces Jeux, la rayonnante Norvégienne Sonja Henie séduit le public et les juges : comme en 1928, elle est championne olympique de patinage artistique, devant l'Autrichienne Fritzi Burger, déjà médaillée d'argent à Saint-Moritz. La Norvégienne, qui exécute plusieurs figures inédites,...

Voir aussi