HENIE SONJA (1912-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une reconversion réussie

Sonja Henie s'installe alors aux États-Unis. Là, elle mène de front deux carrières. Ses spectacles sur glace enchantent les foules : durant près de vingt ans, elle va se produire dans le monde entier. Elle est à la fois patineuse, meneuse de revue et propriétaire de sa troupe et de son show, The Sonja Henie Hollywood Ice Revue. À l'automne de 1936, elle se produit à Hollywood, lors d'un spectacle financé par William Randolph Hearst. À Hollywood, personne ne connaissait ni le patinage artistique ni Sonja Henie. Tous les spectateurs sont émerveillés, notamment Darryl F. Zanuck, qui lui fait immédiatement signer un contrat pour la 20th Century Fox. Sonja Henie connaît rapidement le succès sur le grand écran, avec One in a Million (1936), où elle a pour partenaire Don Ameche, puis dans Thin Ice (1937), de Sidney Lanfield, où elle donne la réplique à Tyrone Power. Ces deux films au scénario léger s'appuient sur les prestations de Sonja Henie sur la glace. Celle-ci est, à la fin des années 1930, l'une des actrices fétiches de Hollywood. Elle tournera dans une dizaine de films, dont le principal intérêt est de la montrer en train de patiner.

En 1956, Sonja Henie épouse l'armateur norvégien Niels Onstad. La même année, elle abandonne ses patins et met fin à ses spectacles. Elle apparaît une dernière fois au cinéma en 1958. Sonja Henie retourne vivre en Norvège. Avec son époux, elle se consacre à sa collection de peinture. Le couple souhaite partager sa passion pour la peinture moderne avec le public. Aussi finance-t-il la construction d'un musée à Høvikodden, lequel ouvre ses portes en 1968, sous le nom de Henie-Onstad Kunstsenter. Atteinte d'une leucémie, Sonja Henie s'éteint le 12 octobre 1969, dans l'avion qui reliait Oslo à Paris, où elle se rendait pour suivre de nouveau un traitement.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  HENIE SONJA (1912-1969)  » est également traité dans :

GARMISCH-PARTENKIRCHEN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 100 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 15 février »  : […] Ivan Brown et Alan Washbond (États-Unis) sont champions olympiques de bob à deux, devant les Suisses Fritz Feierabend et Joseph Beerli. Sonja Henie (vingt-trois ans) s'adjuge son troisième titre olympique consécutif, mais la Britannique Cecilia Colledge (quinze ans), proposant un programme audacieux, est battue de peu. La « Fée de la glace » norvégienne va désormais passer professionnelle et se c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1936-4es-jeux-olympiques-d-hiver/#i_98528

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 081 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 1928. Saint-Moritz »  : […] Du 11 au 19 février, 464 sportifs (dont 26 femmes), représentant 25 pays, participent aux 14 épreuves, dans 4 sports (bobsleigh, hockey sur glace, patinage, ski), des II es  Jeux d'hiver. La Norvégienne Sonja Henie, quinze ans, se distingue en patinage artistique, tout comme le Suédois Gillis Grafström, qui remporte sa troisième médaille d'or d'affilée. Le Finlandais Clas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques/#i_98528

JEUX OLYMPIQUES - Le cinéma et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la scène olympique au grand écran »  : […] Passer de la scène olympique au grand écran a séduit de nombreux champions, avec des fortunes très diverses. Le plus célèbre de ces transfuges demeure Johnny Weissmuller : le nageur vedette des Jeux de Paris en 1924 donna dès 1932 corps sur le grand écran au personnage de Tarzan, l'homme-singe créé par le romancier Edgar Rice Burroughs. La réussite de Weissmuller inspira Hollywood, qui sollicita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-cinema-et-les-jeux/#i_98528

LAKE PLACID (JEUX OLYMPIQUES DE) [1932] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 938 mots

Dans le chapitre « 9-10 février »  : […] Seule vraie star de ces Jeux, la rayonnante Norvégienne Sonja Henie séduit le public et les juges : comme en 1928, elle est championne olympique de patinage artistique, devant l'Autrichienne Fritzi Burger, déjà médaillée d'argent à Saint-Moritz. La Norvégienne, qui exécute plusieurs figures inédites, est longuement ovationnée par la foule enfin passionnée. Sur une piste difficile, les Américains H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1932-3es-jeux-olympiques-d-hiver/#i_98528

SAINT-MORITZ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1928] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 878 mots

Dans le chapitre « 16-18 février »  : […] La Norvégienne Sonja Henie (quinze ans), jupe courte et bas de soie, patine avec grâce et finesse, tout en exécutant à la perfection des figures d'une technicité complexe. Elle séduit les juges et émeut le public. Sa médaille d'or marque le début d'un long règne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1928-2es-jeux-olympiques-d-hiver/#i_98528

SPORT (Disciplines) - Le patinage

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 352 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des champions prestigieux »  : […] L'histoire du patinage artistique a été marquée par de prestigieux champions. Chez les hommes, le Suédois Ulrich Salchow, inventeur du saut qui porte son nom, fut couronné dix fois champion du monde et fut, en 1908, le premier champion olympique. Son compatriote Gillis Grafström fut trois fois champion olympique (1920, 1924 et 1928). L'Autrichien Karl Schäfer, champion olympique en 1932 et en 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-patinage/#i_98528

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HENIE SONJA - (1912-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonja-henie/