Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Sit down, THARPE (Sister Rosetta)

Fille d'une évangéliste, Katie Bell Nubin, Rosetta Nubin (1921-1973) adopte en 1943 pour nom de scène Sister Rosetta Tharpe. Cette star du gospel se produira notamment, comme chanteuse et guitariste, à l'Apollo Theatre de Harlem, au Cotton Club de Harlem dans les revues de Cab Calloway ainsi que sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York à l'occasion du concert historique From Spirituals to Swing: An Evening of American Negro Music du 23 décembre 1938. À partir de 1947, elle se consacre exclusivement à la musique religieuse.

Elle s'accompagne à la guitare dans un énergique standard de blues, Sit Down. La voix évolue souvent sur la gamme pentatonique mineure construite sur le sixième degré (sol mineur pentatonique en si bémol majeur). Il faut noter la précision rythmique dans les notes détachées et dans le battement d'accompagnement, ainsi que la parfaite maîtrise vocale: changements de registre, inflexions, effets de portamento, précision du vibrato. On peut voir dans le style guitaristique de Sister Rosetta Tharpe les prémices du jeu rock and roll, qui sera développé par Chuck Berry, par exemple.

— Eugène LLEDO

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : compositeur, auteur, musicologue et designer sonore

Pour citer cet article

Eugène LLEDO. Sit down, THARPE (Sister Rosetta) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi