SIMONIDE DE CÉOS (env. 556-467 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Créateur supposé de l'ode épinicienne en l'honneur des vainqueurs des jeux Olympiques, son épinicie de ~ 520 étant le plus ancien qu'on possède. Les vers qu'il composa sur l'arrière-garde spartiate qui défendit le défilé des Thermopyles contre les Perses en ~ 480 constituent une épitaphe mémorable, et sa gloire fut telle par la suite qu'on lui attribua à tort de nombreuses épigrammes. Simonide est aussi le premier poète grec qui, à notre connaissance, ait écrit sur commande.

Il étudia la musique et la composition poétique à Céos où il fut maître de chœur, mais il quitta ce pays encore jeune pour résider principalement à Athènes. Des écrits plus tardifs contiennent des allusions associant Simonide aux tyrans d'Athènes, ou de Crannon et Larissa en Thessalie, ainsi qu'à ceux de Syracuse. Mais il ne vécut pas entièrement du mécénat. Les fragments de ses dithyrambes, qui triomphèrent souvent lors des concours d'Athènes, ce qui reste de son lyrisme choral et ses épigrammes suggèrent qu'il fut un poète doué pour exprimer les idéaux panhelléniques de l'ère nouvelle qui suivit les victoires des Grecs sur les Perses.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SIMONIDE DE CÉOS (env. 556-467 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/simonide-de-ceos/