SIMON SIMONE (1911-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice française. Née à Marseille en 1911, Simone Simon suit ses parents à Tananarive, avant de revenir à Paris où elle proclame son désir de s'imposer sur scène. Une comédie boulevardière lui permet de lancer quelques répliques, qui suffisent à convaincre le metteur en scène Jean Tarride. Un court-métrage, On opère sans douleur (1930), confirme son flair. Simone Simon accepte tout ce qu'on lui propose (sept films en un an et demi), se montrant toujours gamine, parfois naïve, souvent délurée (Le Chanteur inconnu, Victor Tourjansky, 1931 ; La Petite Chocolatière, Marc Allégret, 1931 ; Le Roi des palaces, Carmine Gallone, 1932).

Elle suit les leçons de la cantatrice Ninon Vallin, s'installe aux Bouffes-Parisiens. Sacha Guitry la repère pour son opérette Ô mon bel Inconnu (musique de Reynaldo Hahn), où sa voix menue est bienvenue. Toujours aux Bouffes, elle amuse et séduit dans Toi c'est Moi (1934). À l'écran, Marc Allégret lui demande de renouveler dans Les Beaux Jours (1935) le succès de Lac aux Dames (1934), où elle interprète le rôle de Puck, la femme-enfant. Elle attendrit également les foules avec Les Yeux noirs (V. Tourjansky, 1935).

Lorsque Hollywood s'intéresse à elle, Simone Simon sait faire monter les enchères, avant de se décider pour Darryl F. Zanuck et sa Twentieth Century Fox. Elle tourne notamment dans Dortoir de jeunes filles (Irving Cummings, 1936), Josette (Allan Dwan, 1938) et le remake de L'Heure suprême (Henry King, 1937). Un scandale puritain la ramène en France où Jean Renoir lui propose le rôle de Séverine dans La Bête humaine (1938). Déployant un charme vénéneux, elle se montre maléfique et irrésistible. Capricieuse, elle se querelle avec Raymond Bernard, n'interprète qu'un des trois rôles écrits pour Cavalcade d'amour (1939) avant de revenir en Californie. Son compatriote Jacques Tourneur la métamorphose en Féline (Cat people, 1942). Ce film fantastique, merveille d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raymond CHIRAT, « SIMON SIMONE - (1911-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-simon/