SERPENT, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le serpent est un instrument à vent de tessiture grave dont le son est produit par la vibration des lèvres contre une embouchure en forme de bassin. Selon l'abbé Lebœuf (Mémoire concernant l'histoire ecclésiastique et civile d'Auxerre, Paris, 1743), il aurait été inventé vers 1590 par un certain Edmé Guillaume, chanoine français d'Auxerre, pour améliorer la basse du cornet à bouquin, qui lui est étroitement apparenté. Il se compose d'un tube en bois qui ondule comme un serpent et mesure de 2 à 2,5 mètres de longueur ; il a une perce conique à six trous. À l'origine, il soutenait le plain-chant dans les églises. À partir du xviiie siècle, et jusqu'à son remplacement par les cuivres graves au xixe siècle, le serpent renforçait la basse dans les harmonies militaires.

Des clés lui ont été ajoutées vers 1800, ce qui a augmenté son étendue, en permettant à l'interprète de jouer des notes plus aiguës. Le serpent possédait une riche sonorité et une grande dynamique. Adopté par plusieurs virtuoses du début du xixe siècle, il a parfois été utilisé dans les orchestres symphoniques.

Des serpents métalliques ont également vu le jour, ainsi que des versions en forme de basson. Le serpent a figuré dans certaines fanfares espagnoles jusqu'en 1884 et dans quelques églises françaises rurales jusqu'au début du xxe siècle.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SERPENT, musique  » est également traité dans :

OPHICLÉIDE

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 473 mots

Ce nom a été forgé pour désigner un serpent muni de clefs. Cet instrument est né, sous sa forme définitive, en 1817, dans l'atelier du facteur parisien Halary. En réalité, c'est une nouvelle étape dans l'évolution du serpent droit, caractérisé par une colonne d'air de type évasé, formant un U, mise en vibration par le musicien au moyen d'une embouchure en bassin. Le serpent droit avait été, depuis […] Lire la suite

TUBA

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 135 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] À l'époque romaine, le mot tuba désigne un instrument métallique proche de la trompette et utilisé dans la musique militaire. À la Renaissance, le cornet de basse, ou « serpent », est en bois, avec des parties recouvertes de cuir, mais son bocal – petit tube situé à son extrémité – est en laiton. Au milieu du xix e  siècle, avec l'invention des pistons et les innovations apportées par Adolphe Sa […] Lire la suite

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 489 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les cuivres »  : […] Les cuivres ne le cèdent en rien aux bois pour leur richesse sonore, leur variété de timbre et leur diversité d'emploi. Sans remonter aux danses du Moyen Âge, on connaît les Danseries de Pierre Attaignant (1557) pour quatuor de hautbois, cornets et trombones. Du xv e au xviii e  siècle fleurissent un peu partout en Europe des suites de danses dont voici quelques-uns des principaux mouvements : b […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SERPENT, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/serpent-musique/