MEXIQUE SÉISMES DU (2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des séismes aux caractéristiques particulières

Les tremblements de terre des 8 et 19 septembre 2017 ont des caractéristiques particulières. Il ne s'agit pas de ruptures classiques superficielles de subduction venant rompre ici l'interface entre la plaque océanique Cocos et la plaque continentale Amérique du Nord, comme celle de 1985 qui avait provoqué un désastre majeur à Mexico. Cette fois, les mécanismes en jeu, déterminés sur la base des enregistrements sismologiques, ont eu lieu en extension (ruptures en faille normale) et non dans un contexte de compression (responsable de méga-chevauchements) comme les séismes de subduction habituels se produisant entre les plaques (du fait du rapprochement de ces plaques l’une vers l’autre). Ces séismes de 2017 se sont produits en dessous de la zone du méga-chevauchement, au sein même de la plaque océanique qui s'enfonce sous le Mexique. Sous l'action des forces générées par les changements d'angle de plongement de la plaque, et aussi de son propre poids, la lithosphère de la plaque plongeante plie, se rompt et s'étire. On parle alors de séismes intraplaques en subduction.

Le 8 septembre, dans la région de Oaxaca, c'est près de la fosse de subduction, là où la plaque Cocos se plie et commence à plonger sous la plaque Amérique du Nord, que s'est produit le séisme intraplaque de magnitude 8,2. Dans cette région du sud du Mexique, la plaque océanique s'enfonce ensuite en profondeur en suivant une pente assez régulière. Mais, plus au nord, au centre du Mexique, l'interface de subduction a une géométrie assez inhabituelle. En effet, après un premier plongement entre la fosse de subduction et la côte, la plaque océanique Cocos reste à plat sur près de 200 kilomètres (à environ 40 km de profondeur), avant un nouveau coude et un plongement plus abrupt sous la ville de Mexico. C'est au niveau de ce coude que la plaque plongeante s’est rompue, responsable du séisme de magnitude 7,1 du 19 septembre.

Coupes expliquant les séismes du Mexique de 2017

Coupes expliquant les séismes du Mexique de 2017

Dessin

La configuration tectonique de la zone de subduction qui longe la côte ouest du Mexique explique les différents types de séismes qui affectent périodiquement ce pays. Les séismes de subduction classiques, tel celui de 1985, se produisent près de la fosse océanique, au niveau de l'interface... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le troisième séisme, de magnitude 6,1, est quant à lui beaucoup plus superficiel. Son mécanisme [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Séismes au Mexique

Séismes au Mexique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Coupes expliquant les séismes du Mexique de 2017

Coupes expliquant les séismes du Mexique de 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, Institut de physique du globe de Paris

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

7-19 septembre 2017 • Mexique • Séismes meurtriers.

Le 7, un séisme de magnitude 8,2 sur l’échelle de Richter, survenu à une centaine de kilomètres au large des côtes de l’océan Pacifique, affecte les États méridionaux d’Oaxaca et du Chiapas, faisant une centaine de morts.Le 19, un autre séisme de magnitude 7,1 dont l’épicentre se situe à la frontière des États de Puebla et de Morelos, dévaste le centre du pays et la capitale Mexico. Le bilan est d [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Robin LACASSIN, « MEXIQUE SÉISMES DU (2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seisme-du-mexique/