Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SATURNISME

Intoxication par le plomb faisant toujours suite à une exposition prolongée, professionnelle (peintres, zingueurs, imprimeurs de l'ancien temps) ou non (adduction d'eau pauvre en carbonates par tuyaux de plomb, écaillage de vieilles peintures au plomb, habitat en zone industrielle polluée, alimentation).

Dans l'intoxication chronique, la seule rencontrée actuellement, on peut noter, isolés ou associés, des troubles digestifs douloureux (les « coliques de plomb »), des troubles neurologiques (encéphalopathie grave et quelquefois mortelle chez l'enfant, polynévrite chez l'adulte) et une anémie souvent modérée. L'examen peut déceler un liséré grisâtre situé à la jonction gingivo-dentaire, mais la confirmation de l'intoxication ne peut se faire que par des examens biologiques : excrétion urinaire anormalement élevée de coproporphyrine III ; dosage de la plombémie et de la plomburie. Les enfants constituent la population la plus vulnérable.

Le traitement fera appel aux chélateurs du plomb : BAL (2,3 dimercaptopropanol) ou EDTA (acide éthylène diamine tétracétique) par voie parentérale, suivi de l'administration orale de pénicillamine : l'effet symptomatique est bon, mais doit être très prolongé. En France, la protection et la surveillance des professionnels les plus exposés ont fait grandement diminuer les cas de saturnisme en tant que maladie du travail. Cependant, malgré la disparition du plomb dans les peintures (vers 1945) et, à la fin du xxe siècle, dans l'essence, le saturnisme domestique est relativement fréquent du fait d'une information insuffisante du public. Afin d'y remédier, les pouvoirs publics ont entrepris d'éradiquer en France les sites contaminés (peintures domestiques) en ayant recours, si nécessaire, à l'injonction de travaux ou à leur prise en charge autoritaire après décision préfectorale. La déclaration obligatoire du saturnisme par les médecins traitant les personnes atteintes a été instituée (pour assurer le dépistage des sources d'intoxication) en juin 1999. En outre, les collectivités locales ont à charge de faire remplacer les tuyauteries en plomb par le matériel neutre qu'est le P.V.C. Toutefois, la quantité de raccordements et de conduites intérieures en plomb dans l'habitat ancien rend très onéreux le remplacement systématique des tuyauteries dans un pays comme la France.

— François BOURNÉRIAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PLOMB, toxicologie

    • Écrit par Universalis
    • 499 mots

    Encore appelée saturnisme, l'intoxication au plomb résulte de l'accumulation de ce dernier dans les tissus humains, à la suite de l'exposition répétée aux objets ou aux aliments contenant ce métal.

    À la maison, il s'agit des peintures recelant du plomb et de l'eau de boisson ayant...

Voir aussi