ṢAFFĀRIDES LES (2e moitié IXe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dynastie iranienne qui, dans la seconde moitié du ixe siècle, domine le Sīstān puis toute la partie orientale et méridionale de l'Iran. D'origine modeste, les Ṣaffārides tiennent leur nom de leur fondateur Ya‘kūb b. Layth al-Ṣaffār (le « chaudronnier ») natif du Sīstān. Cette région avait servi de refuge à divers mécontents et schismatiques (surtout khāridjites) depuis l'époque umayyade et était alors un foyer d'agitation sociale et sectaire. Après avoir conquis sa province natale sur les Khāridjites, Ya‘ḳūb étend ses conquêtes jusqu'à Kābul et dépossède les Ṭāhirides du Khurāsān en 873. Le calife dut alors reconnaître l'autorité de ‘Amr b. al-Layth, frère de Ya‘ḳūb (879-901) sur le Sīstān, le Khurāsān et le Fārs. ‘Amr convoitait la Transoxiane, alors aux mains des Sāmānides. Mais le Sāmānide Ismā‘īl b. Aḥmad défait et capture ‘Amr et se voit confier par le calife le gouvernorat du Khurāsān ; bientôt le Sīstān passa sous contrôle sāmānide. Malgré la chute de leur empire, les Ṣaffārides se maintinrent dans le Sīstān comme gouverneurs ou vassaux de divers souverains. Ils parvinrent même à survivre aux vagues destructrices des invasions mongoles et timourides et à se maintenir jusque vers la fin du xve siècle.

—  Jean CALMARD

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  SAFFARIDES LES (2 e moitié IX e s.)  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'apparition de pouvoirs indigènes »  : […] Vers le milieu du ix e  siècle, l'islam avait perdu une grande partie de son dynamisme, et, quoique le calife de Bagdad fût toujours considéré comme le chef suprême du monde musulman, des mouvements centrifuges se faisaient sentir dans les régions éloignées de l'empire. Les théoriciens du mouvement furent les Cha‘oubites, qui se servaient aussi bien des préceptes égalitaires de l'islam que de la r […] Lire la suite

ṬĀHIRIDES LES (821-873)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 246 mots

Première principauté iranienne qui se forme au sein de l'empire ‘abbāsside. Son fondateur, Ṭāhir b. al-Ḥusayn, un mawla (client) persan, a aidé le calife al-Ma‘mūn à s'emparer du pouvoir à Baghdād. Celui-ci le nomme gouverneur du Khurāsān. Peu avant sa mort (822), Ṭāhir omet de faire prononcer le nom du calife dans le sermon ( khuṭba ) du vendredi ; c'est alors une façon d'affirmer son indépendanc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « ṢAFFĀRIDES LES (2e moitié IXe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saffarides-les/