RWANDA 1994 (collectif Groupov)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plateau est nu, fermé au fond par un immense panneau rougeoyant qui s'ouvre et se ferme comme des portes de l'enfer. Sur le côté, un petit orchestre. Au milieu, juste une chaise. Une femme vient s'asseoir. Elle s'appelle Yolande Mukagasana. Elle est infirmière. Autrefois, elle vivait à Kigali. Trente minutes durant, elle raconte l'horreur du massacre dont ses enfants et son mari, Tutsi comme elle, furent les victimes en 1994.

C'est Rwanda 1994, un « spectacle témoignage », qui en cinq heures de durée et quatre parties (le récit de Yolande Mukagasana n'en est que la première) vient mettre la tragédie d'un pays à l'épreuve de la scène. Un spectacle événement, créé à l'enseigne du collectif Groupov par Jacques Delcuvellerie et Marie-France Collard avec une distribution réunissant acteurs, chanteurs, récitants, musiciens belges et rwandais. Présenté d'abord en cours d'élaboration lors du festival d'Avignon 1999, Rwanda 1994 a été créé à Liège en avril 2000, avant d'être présenté en 2001 au théâtre de Rungis, puis à Genève, Rouen et enfin au Rwanda.

Poursuivant une démarche commencée il y a une dizaine d'années à travers la mise en scène d'auteurs « classiques » (Claudel avec L'Annonce faite à Marie, Brecht avec La Mère) et contemporains (Trash, a lonely player de Marie-France Collard, qui cosigne également Rwanda 1994), Jacques Delcuvellerie pose « la question de la souffrance humaine par l'affirmation d'une vérité ». La prise de conscience doit s'opérer par le biais d'un spectacle total, fruit de quatre années d'enquête, de recherche, d'élaboration, qui se veut une « tentative de réparation symbolique envers les morts, à l'usage des vivants ».

Au fil des séquences, tous les genres, tous les modes de représentation possibles d'un événement s'entrechoquent ou se succèdent. Parole directe (celle de Yolande Mukagasana) ou plus sophistiquée (le récit sous forme de cantate des derniers jours de Bisesero, village assiégé par les Hutu, que les casques bleus ne v [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Stéphen ROSTAIN, « RWANDA 1994 (collectif Groupov) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda-1994/