Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GRAVES ROBERT (1895-1985)

Le critique

Robert Graves a produit une œuvre de critique qui embrasse les sujets les plus divers, science, religion, littérature. Son premier ouvrage de critique fut On English Poetry, paru en 1922, et une de ses prises de position les plus marquantes fut la condamnation en 1955 de Ezra Pound, T. S. Eliot, W. H. Auden, D. M. Thomas et W. B. Yeats. Il expliqua comment ils avaient, chacun à sa manière, péché contre la poésie anglaise.

Cette attitude d'iconoclaste, il l'a d'ailleurs bien souvent appliquée à lui-même, condamnant ou réécrivant ses propres poèmes.

— Marie-Laure de FOLIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • SKELTON JOHN (1460 env.-1529)

    • Écrit par Henri FLUCHÈRE
    • 573 mots

    Poète anglais, longtemps négligé, John Skelton refait surface grâce à l'admiration que lui ont vouée quelques poètes modernes, dont W. H. Auden, qui lui a consacré un essai en 1935 (The Great Tudors), et Robert Graves. Vers 1485, il avait déjà traduit La Bibliothèque historique...

Voir aussi