JAMES RICK (1948-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteur, musicien, auteur-compositeur américain de funk et de rock. De son vrai nom James Johnson. Adolescent, il déserte la marine et rencontre au Canada en 1965 Neil Young, avec qui il forme un groupe avorté de rhythm'n'blues, The Mynah Birds. Revenu aux États Unis, il devient compositeur et producteur pour Tamla Motown et signe son premier album, Come Get it ! (1978), combinaison du funk psychédélique et de l'énergie punk et au ton provocateur : la réussite est au rendez-vous avec les titres You and I et Mary Jane. Mais c'est surtout avec l'album Street Songs (1981) et son titre Super Freak qu'il connaît son plus grand succès. Il remet en selle The Temptations avec le titre Standing on the Top de l'album Throwin' Down (1982), puis enregistre avec Smokey Robinson le titre Ebony Eyes (1983). Suit l'album Glow (1985), dont le titre Can't Stop se retrouve dans la bande originale du film Le Flic de Beverly Hills de Martin Brest (1984). Le déclin commence à la fin des années 1980 : son contrat avec la Motown se termine (1986) et il s'enlise dans des problèmes judiciaires, souvent liés à la drogue, en plus d'ennuis de santé. L'album Urban Rapsody (1997) n'a suscité qu'un vague intérêt, vite retombé.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JAMES RICK - (1948-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rick-james/