WEINER RICHARD (1884-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et prosateur qui explore dans son œuvre les rapports entre la réalité, le subconscient et le rêve, Richard Weiner occupe une place à part dans le contexte de la littérature tchèque du premier tiers du xxe siècle.

Né à Písek en Bohême du Sud, Richard Weiner part en 1912 pour Paris comme correspondant d'un journal tchèque. Désormais, il va vivre uniquement de sa plume. Il débute dès avant la Première Guerre mondiale en publiant trois recueils, encore marqués par la poésie tchèque moderne du début du siècle. Sous un optimisme un peu forcé, on sent émerger l'angoisse existentielle de l'auteur. Des particularités de l'écriture de Richard Weiner s'y manifestent déjà qui, plus tard, iront s'accentuant jusqu'à la dissimulation volontaire du sens et qui lui feront sa réputation d'écrivain incompréhensible et hermétique.

L'expérience de la guerre a été déterminante pour la première période de son œuvre. Dans des proses telles que Lítice (Les Furies, 1916), Netečný divák a jiné prózy (Le Spectateur indifférent et autres proses, 1917) et Škleb (Rictus, 1919) Richard Weiner exprime l'incertitude de l'existence humaine prise dans un jeu de forces fatales et souvent irrationnelles, aboutissant à un sentiment de solitude et d'impuissance. Ces œuvres font de lui un des plus importants représentant de l'expressionnisme tchèque.

En 1919, il repart pour la France, où il sera jusqu'à 1936 le correspondant parisien du plus prestigieux journal tchèque d'alors, Lidové noviny (Journal populaire). En 1926, il se lie avec un groupe de lycéens originaires de Reims, Roger Vailland, Robert Gilbert-Lecomte et surtout René Daumal, qui deviendront rapidement un groupe dissident du mouvement surréaliste en fondant Le Grand Jeu. Toutefois les rapports de Richard Weiner avec ses jeunes amis (il est de plus de vingt ans leur aîné) se refroidissent dès la fin de 1927, jusqu'à la brouille définitive avec Daumal, qui intervie [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences de tchèque à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne, chargé de cours de littérature tchèque à l'Institut national des langues et civilisations orientales, Paris

Classification

Pour citer l’article

Milan BURDA, « WEINER RICHARD - (1884-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-weiner/