SATTOUF RIAD (1978-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rares sont les auteurs de bande dessinée francophone qui réussissent non seulement à connaître un succès critique et public, mais aussi à attirer l’attention de lecteurs peu au fait de cette forme d’expression : ainsi de Riad Sattouf, dont la série L’Arabe du futur (quatre tomes parus de 2014 à 2018) s’est vendue à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires en France et a été traduite dans une quinzaine de langues. L’œuvre a reçu de nombreuses distinctions, comme le fauve d’or (prix du meilleur album) au festival d’Angoulême 2015 ou le Los Angeles Times Book Prize, catégorie Graphic Novels and Comics, en 2016.

L’Arabe du futur, 2, Riad Sattouf

L’Arabe du futur, 2, Riad Sattouf

photographie

Le roman graphique L'Arabe du futur (2014) de Riad Sattouf a connu un succès considérable. Le regard d'un enfant oscillant entre deux mondes et deux cultures sert de fil conducteur à une narration où chaque émotion est pleinement restituée. Riad Sattouf, L'Arabe du futur, 2... 

Crédits : L'Arabe du futur 2 de Riad Sattouf/Allary Éditions 2015

Afficher

Riad Sattouf naît à Paris le 5 mai 1978, d’un père syrien et d’une mère française. Il passe son enfance pour partie en Bretagne, région d’où sa mère est originaire, et pour partie dans des pays arabes (la Libye et la Syrie), où son père occupe divers postes d’enseignement universitaire. Après avoir étudié à l'École Pivaut, à Nantes, il entre en 1998 à l’école des Gobelins, à Paris, où il choisit la section « films d’animation ».

L’adolescent, cet inconnu

C’est à cette époque qu’il se lance dans la bande dessinée, abordant dès 2003 les thèmes qui vont parcourir toute son œuvre : d’une part le récit de son enfance, ballottée entre des modes de vie et de pensée contradictoires, d’autre part les difficultés et aléas de la construction, chez les adolescents, d’une identité psychologique, culturelle, sociale et sexuelle. Si, dans Les Pauvres Aventures de Jérémie (3 tomes, de 2003 à 2005), il met en scène un adolescent aux prises avec des difficultés sentimentales et professionnelles rocambolesques, il se tourne plus nettement vers l’autobiographie avec le Manuel du puceau (2003) et Ma circoncision (2004), une opération qu’il subit à l’âge de huit ans, et qu’avec le recul il juge « castratrice ». Il publie ensuite pour le quotidien Libération No sex in New York (2004), un reportage sous forme de bande dessinée. Dans Charlie

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SATTOUF RIAD (1978- )  » est également traité dans :

ROMAN GRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 2 283 mots

Dans le chapitre « Un genre attrape-tout ? »  : […] voyage en auto-stop, de Vienne à la Sicile ; L’Arabe du futur (2016), témoignage de Riad Sattouf sur son enfance au Moyen-Orient ; Nous avons fait de notre mieux (2017), de Thi Bui, sur une famille vietnamienne exilée aux États-Unis. Le roman graphique excelle aussi dans le reportage : Palestine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-graphique/#i_56828

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « SATTOUF RIAD (1978-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/riad-sattouf/