RÉGALE, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit orgue portatif (orgue de table) de faible ambitus, connu dès l'Antiquité et en honneur jusqu'au xviiie siècle. Le clavier commande un jeu d'anche de 4 ou de 2 pieds, ressemblant au jeu de voix humaine.

Nom d'un jeu d'anche battante, ordinairement de 8 ou de 4 pieds, placé aux claviers manuels et prototype d'une nombreuse famille (douçaine, musette, Geigenregal, Trompetenregal, Bärpfeife, Basuin, ranquette, etc.). Certains instruments possèdent plusieurs jeux de cette famille réunis sur un même clavier, qui porte alors parfois le nom de clavier de régales (cf., pour les jeux d'anche à corps conique ordinaire, le clavier de bombarde français). Les jeux de régale sont surtout développés dans les pays germaniques. Sur l'orgue français classique, la musette et la voix humaine sont les régales les plus fréquents.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Autres références

«  RÉGALE, musique  » est également traité dans :

ORGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 9 723 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les anches et le grand-jeu »  : […] La famille des jeux d'anches ne connaît que l'étagement par octave (du 64′ au 1′). On peut tenir pour négligeables les essais américains de mixtures d'anches. La bombarde  16′, la trompette  8′ et le clairon  4′ composent le groupe fondamental. Joués en chœur, ils constituent le grand - jeu français, auquel on peut joindre les dessus de cornet pour amplifier les aigus qui auraient tendance à êtr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « RÉGALE, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/regale-musique/