LATARJET RAYMOND (1911-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Raymond Latarjet est l'une des personnalités qui ont dominé la biologie en France, la radiobiologie dans le monde.

Né en 1911 à Lyon, dans une famille de médecins et d'universitaires, il est attiré par la physique et il soutient, en 1937, une thèse de doctorat ès sciences physiques, mais il suit aussi la tradition familiale et devient docteur en pharmacie et en médecine. Tout naturellement, ses premiers travaux, à Lyon, se situent à la jonction de la physique et de la biologie. En 1935, il présente un travail prémonitoire traitant de l'impact des variations de l'ozone atmosphérique sur l'activité biologique des rayonnements solaires. Sa thèse de physique a pour sujet la dosimétrie des rayons ultraviolets et, en 1940, sa thèse de médecine porte sur l'action des U.V. sur les microbes. Ces travaux sont remarqués et, en 1941, Antoine Lacassagne, un autre Lyonnais, qui dirige la section de biologie de l'institut du radium, le fait venir auprès de lui à Paris. Il s'oriente alors définitivement vers la radiobiologie et les rayonnements ionisants.

En 1945, il est parmi les tout premiers jeunes scientifiques français à obtenir une bourse pour un séjour d'un an aux États-Unis. Séjour fécond puisqu'il y fait deux découvertes de premier plan et noue des liens avec les plus grandes équipes. Avec Salvador Luria, l'un des fondateurs de la biologie moléculaire, il démontre la variabilité du pouvoir infectieux du phage (parasite d'une bactérie) au cours de son cycle de multiplication, introduisant une nouvelle méthode d'étude dans le cycle des virus. Avec M. Demerec, il décrit l'apparition des radiomutations différées chez Escherichia coli, travail pionnier qui, un demi-siècle plus tard, continue à passionner les radiobiologistes et à leur poser une énigme : celle de l'origine de cette instabilité génétique.

Revenu en France, Raymond Latarjet donne la pleine mesure de sa fécondité. Il induit la première mutation virale, montre que les rayonnements ionisants sont, comme les rayons U. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de la faculté de médecine de Paris-Sud

Classification

Pour citer l’article

Maurice TUBIANA, « LATARJET RAYMOND - (1911-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-latarjet/