RASPOUTINE GRIGORI EFIMOVITCH NOVYKH dit (1872-1916)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paysan sibérien, surnommé Raspoutine (le Dépravé) à cause de sa vie dissolue, il n'était ni moine, ni pratiquant de l'Église orthodoxe, mais appartenait très probablement à l'une des sectes chrétiennes fort nombreuses en Russie. Il fut recommandé à l'impératrice parce qu'il avait le pouvoir d'arrêter les hémorragies et pouvait soulager le grand-duc héritier, atteint d'hémophilie ; il ne put cependant jamais le guérir. Il mène une vie débauchée et s'entoure de gens sans aveu et d'aventuriers qui désirent profiter de son crédit.

Raspoutine

Raspoutine

photographie

Grigori Efimovitch Novkykh (1872-1916), dit Raspoutine, personnage dont le rôle politique est controversé, ici vers 1910. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dès 1912, toute la Russie bien pensante est dressée contre Raspoutine, mais celui-ci, usant de chantage à l'amour maternel, impose sa volonté à l'impératrice et, par elle, à l'empereur.

Le rôle politique de Raspoutine a été beaucoup exagéré, mais certaines nominations de hauts fonctionnaires sont dues à son influence. Quand, au mois de décembre 1916, le grand-duc Dimitri Pavlovitch, cousin du tsar, le prince Youssoupov et le député d'extrême droite Pourichkevitch organisent l'assassinat de Raspoutine, cet acte et surtout la manière dont il est perpétré desservent la dynastie. Raspoutine est empoisonné pendant un dîner avec les conjurés et, comme il n'arrive pas à mourir, il est achevé à coups de revolver.

Raspoutine ne manquait pas de clairvoyance et répétait souvent qu'une guerre mènerait la Russie vers une révolution, d'où peut-être les rumeurs l'accusant d'être à la solde de l'Allemagne.

—  Pierre KOVALEWSKY

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, chargé de conférences à l'université de Paris-III, doyen de l'Institut Saint-Denis, Paris

Classification


Autres références

«  RASPOUTINE GRIGORI EFIMOVITCH NOVYKH dit (1872-1916)  » est également traité dans :

NICOLAS II ALEXANDROVITCH (1868-1918) empereur de Russie (1894-1917)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 516 mots
  •  • 6 médias

Dernier tsar de Russie, fils aîné d'Alexandre III, Nicolas II succède à son père le 1 er  novembre 1894 et il est couronné le 26 mai 1895. Ni par son éducation ni par son tempérament, Nicolas II n'est préparé à la tâche écrasante de gouverner un immense empire agité depuis un demi-siècle par les mouvements sociaux et politiques les plus divers. De caractère timide, aux goûts modestes et bourgeois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ii-alexandrovitch/#i_41442

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « De la guerre à la révolution »  : […] Tous les contemporains en eurent, plus ou moins confusément, conscience : les événements révolutionnaires russes de l'année 1917 s'inscrivaient dans le grand cycle de bouleversements, de violences et de régression qui avait débuté le 1 er  août 1914, avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale. En moins de trois ans, la guerre – une guerre totale, d'un type nouveau – allait provoquer l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/#i_41442

Pour citer l’article

Pierre KOVALEWSKY, « RASPOUTINE GRIGORI EFIMOVITCH NOVYKH dit (1872-1916) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raspoutine/