RAPPITES

Membres de la communauté rassemblée, au début du xixe siècle, aux États-Unis par Johann Georg Rapp sous le nom d'Harmonie. Rapp (1757-1847), paysan du Wurtemberg devenu prédicateur piétiste, s'était laissé gagner par les idées millénaristes qui avaient été propagées en Allemagne, notamment par J. A. Bengel, puis par Jung-Stilling, et qui allaient inspirer un certain nombre de départs vers le Nouveau Monde, où les émigrants devaient attendre le second avènement du Christ.

En butte à l'hostilité de l'Église luthérienne, Rapp quitta ainsi, en 1803, son Wurtemberg natal pour les États-Unis, où il fit l'acquisition de 2 000 hectares de terre au nord de Pittsburgh. L'année suivante, près de huit cents Allemands débarquèrent à Baltimore et à Philadelphie. Ils le rejoignirent et fondèrent avec lui, en 1805, la communauté Harmonie, au sein de laquelle « dans la fidélité à l'Écriture sont conjoints les principes de gouvernement hérités des patriarches et la communauté des biens caractéristique de l'âge apostolique ».

Le groupe, qui ne se souciait pas de se donner une règle stricte, reçut pourtant de son fondateur, en 1807, à la suite d'une révélation de celui-ci, une structure ascétique semblable à celle des shakers (interdiction du tabac et des relations sexuelles) : « Il leur parut qu'ainsi ils seraient plus vite prêts au départ quand Jésus-Christ viendrait les chercher. » La révélation de Rapp se fondait, en effet, sur le passage de l'Apocalypse annonçant le rassemblement des 144 000 élus autour de l'Agneau, ces élus devant s'abstenir de tout commerce avec des femmes ; comme beaucoup d'autres millénaristes, le fondateur d'Harmonie voyait, en outre, dans la chasteté et le célibat la voie du retour à l'état édénique, à l'absence de distinction entre homme et femme.

Les rappites, restés fidèles à leur parler germanique, devinrent prospères dans les divers endroits où ils s'établirent, en particulier grâce au talent de Friedrich, le fils adoptif de Rapp. En 1815, la communauté quitta la vallée du Conoquenessing pour Wabash Valley (Indiana). Les propriétés d'Harmonie furent vend [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « RAPPITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rappites/