TRAVIS RANDY (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Randy Travis est un des piliers du renouveau de la country music de la fin des années 1980 connus sous le nom de « nouveaux traditionalistes » (new traditionalists). Fidèle continuateur de George Jones, Lefty Frizzell ou Merle Haggard, la voix mâle, expressive et veloutée de Randy est au service de textes, souvent remarquables, traitant de sujets contemporains. Randy Bruce Traywick naît le 4 mai 1959 à Marshville, en Caroline du Nord. Après de longues années difficiles passées à jouer dans de petits clubs de Charlotte (Caroline du Nord), il gagne Nashville en 1982 et ouvre un cabaret, le Nashville Palace. Il fait la cuisine, dirige l'entreprise et joue tous les soirs pour un public qui ne cesse de s'étoffer au cours des mois. Il enregistre aussi un album auto-produit, Randy Ray Live, et réussit à attirer l'attention du label Warner en 1985, autant par sa musique que par son allure de séducteur ténébreux qui lui permettra d'ailleurs de figurer dans plusieurs films et téléfilms.

Ses premiers 45-tours (On the Other Hand, 1982) sont des succès immédiats, tout comme ses premiers albums, les remarquables Storms of Life (1986, Warner) et Always and Forever (1987, Warner). Avec des compositions originales et sensibles (Diggin' up Bones ; No Place Like Home ; Forever and Ever, Amen), une orchestration sobre mais très rythmée, ces disques renvoient aux meilleurs moments du genre honky tonk. Au cours des années 1990, Travis perd quelque peu son statut de superstar de la country music face à des artistes résolument plus commerciaux (Garth Brooks, Clint Black) mais il n'en conserve pas moins une place éminente. Il crée sa propre maison de production et enregistre, de façon espacée, se donnant le temps de mettre au point une ambiance et des textes originaux. Ses albums sont ainsi très personnels : Heroes & Friends (1990, Warner), qui le présente en compagnie d'un aréopage de vedettes qui va de Dolly Parton à B. B. King en passant par Clint Eastwood ; Wind in the Wire (1992, Warner), qui tourne autour de la légende de l'Ouest et dont le succès engendrera une série télévisée ; You and You Alone (1998, DreamWorks).

—  Gérard HERZHAFT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « TRAVIS RANDY (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/randy-travis/