IVSIC RADOVAN (1921-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain croate. Radovan Ivsic est né en 1921 à Zagreb. Étudiant à Grenoble, il découvre la magie du théâtre lors de la représentation d'une pièce de Sophocle aux Chorégies d'Orange. De retour en Croatie, il commence une carrière de dramaturge. Mais la Seconde Guerre mondiale et l'instauration du régime oustachi pronazi mettent un frein à ses aspirations. S'il écrit (Narcisse, 1942 ; Le Roi Gordogane, 1943), son œuvre, jugée décadente, est interdite comme elle le sera par la suite sous le régime communiste de Tito. S'il n'en continue pas moins à écrire sans espoir d'être publié, Ivsic se tourne également vers la traduction : Rousseau, Molière, Marivaux, Apollinaire, Sartre, Ionesco et les surréalistes André Breton, Paul Eluard, Tristan Tzara. En 1954, il gagne Paris, où il s'établit. Accueilli par Benjamin Péret et André Breton, il rejoint le groupe surréaliste et participe aux manifestations du mouvement. À partir de ce moment, il écrit presque exclusivement en français. Miró (pour Mavena, 1972) et Toyen (pour Le Puits dans la tour, 1967, la version en français du Roi Gordogane, 1968 et Les Grandes Ténèbres du tir, 1973) ont illustré certains de ses livres. L'essentiel de son œuvre est rassemblé aux éditions Gallimard : Poèmes (2004), Théâtre (2005) et Cascades (2006) pour les essais.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« IVSIC RADOVAN - (1921-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/radovan-ivsic/