PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES RELATIONS PARENTS-ENFANTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La psychologie clinique des relations parents-enfant s’intéresse à l’influence du fonctionnement relationnel sur l’émergence de problèmes psychologiques chez les parents et surtout chez l’enfant. Un accent important est mis sur la notion de parentalité, entendue à la fois comme un ressenti psychique disposant les parents à l’action et comme un ensemble de comportements parentaux concrets dirigés vers l’enfant (les comportements de « parentage »). La psychologie clinique des relations parents-enfant s’est développée en plusieurs étapes : il y a eu dès la première moitié du xxe siècle une centration sur la relation dyadique mère-enfant. À partir des années 1970, l’intérêt des chercheurs et cliniciens s’est élargi à la relation dyadique père-enfant, pour finalement englober, depuis une trentaine d’années, la relation triadique mère-père-enfant. Cette évolution reflète en partie les changements sociaux dans l’organisation de la famille et dans la répartition des rôles entre mères et pères.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas FAVEZ, « PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES RELATIONS PARENTS-ENFANTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-relations-parents-enfants/