PRÉVOSTIN DE CRÉMONE (fin XIIe-déb. XIIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des premiers chanceliers à Paris de l'université naissante et l'une des figures maîtresses de la fin du xiie siècle, Prévostin de Crémone est représentatif d'une époque où la société chrétienne est internationale. Issu d'une obscure famille lombarde, il étudie la logique, le droit, peut-être à Bologne, et la théologie sans doute à Paris, sous la direction de Maurice de Sully. Homme de grande culture, il connaît la grammaire, la musique, l'astronomie, l'arithmétique ; il est imprégné de la Logica vetus et de la Logica nova d'Aristote. Il sait l'hébreu, non le grec ; il ne fait jamais de citations d'auteurs profanes.

Prévostin enseigne à Paris en 1193, au témoignage de Jean de Matha, qui le décrit comme un bon clerc parisien, régent en théologie, ayant la réputation d'un philosophe. En 1195, il est écolâtre de l'école cathédrale de Mayence. C'est peut-être dans cette ville — à moins que ce ne soit en Lombardie — qu'il entre en rapport avec des hérétiques (cathares ou passagii ?) et qu'il en convertit quelques-uns, selon Guillaume d'Auxerre. Son activité à Mayence, en dehors de ses fonctions universitaires, se manifeste à l'occasion de litiges, dans lesquels il tient le rôle de juge du Saint-Siège. Il enquête sur la conduite d'évêques, rétablit la discipline ecclésiastique dans des maisons religieuses. Mais il est désavoué par le pape Innocent III pour son intervention en faveur d'un candidat au siège de l'archevêché de Mayence. Cependant, le blâme pontifical ne l'empêche pas de poursuivre à Paris son activité juridique, dans divers procès ecclésiastiques, et même d'être élu, en 1208, chancelier de l'université de Paris, centre de la chrétienté. Les maîtres y étaient alors Étienne Langton, Robert de Courçon, Thomas Gallus, Guillaume d'Auxerre, qui rapporte que Prévostin aimait à raconter ses expériences missionnaires auprès des hérétiques. Dans des sermons, il fait allusion à la turbu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean RIBAILLIER, « PRÉVOSTIN DE CRÉMONE (fin XIIe-déb. XIIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevostin-de-cremone/