PREMIÈRE MÉTALLURGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : Plaquettes en forme de bovidés et plaque en or, Varna (Bulgarie)

Plaquettes en forme de bovidés et plaque en or, Varna (Bulgarie)

Les centaines de tombes de la nécropole de Varna, découverte en Bulgarie en 1972, ont livré de nombreux objets en or : perles, plaquettes, ornements de vêtements, etc. Vers – 4500. Musée archéologique de Varna, Bulgarie. 

Afficher

Le martelage à froid de pépites de cuivre natif est pratiqué dès le Néolithique ancien de Turquie, au VIIIe millénaire. Mais une véritable métallurgie ne se développe qu'au cours du Ve millénaire, en Europe du Sud-Est d'abord, grâce à une meilleure maîtrise du feu : elle permet de dépasser les 600 degrés indispensables à la cuisson des poteries ordinaires pour atteindre les 1 150 degrés nécessaires à la réduction et à la fusion du cuivre. La nouvelle technique sera utilisée pour le travail de l'or et de l'argent. Cette première orfèvrerie du monde produit des objets de prestige, dont les plus célèbres ont été découverts, de 1972 à 1986, dans les 281 tombes de la nécropole de Varna, en Bulgarie, sur la côte de la mer Noire : sceptres, bracelets, pendentifs, diadèmes, perles, etc., y totalisent plus de 4 kilogrammes d'or. La tombe la plus riche, la tombe numéro 43, celle d'un homme adulte, renfermait à elle seule plus de 1 kilogramme d'objets en or. En cuivre, on produit des haches, des ciseaux ou des épingles ; mais, sans alliage, ce métal n'offre pas une grande résistance.

—  Jean-Paul DEMOULE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification

Les derniers événements

3 mai 1996 France. Accord sur l'aménagement du temps de travail dans la métallurgie

Il s'agit de la première application, dans une branche particulière, de l'accord national interprofessionnel sur l'emploi signé en octobre 1995 par le C.N.P.F., laC.F.D.T., la C.F.T.C., la C.G.C. et F.O. L'accord dans la métallurgie prévoit l'annualisation du calcul du temps de travail : si la moyenne hebdomadaire reste de 39 heures, les entreprises pourront, en période de forte activité, porter la durée du travail à 46 heures par semaine ; en contrepartie de cette flexibilité, les salariés bénéficieront de deux à six jours de congés payés supplémentaires. […] Lire la suite

24 février - 7 mars 1995 Allemagne. Grève dans l'industrie métallurgique

Il s'agit de la première grève dans la métallurgie allemande depuis 1984. Le 7 mars, le patronat et le syndicat parviennent à un accord qui prévoit une augmentation de 3,8 p. 100 des salaires en 1995 ainsi qu'en 1996, et qui confirme l'entrée en vigueur, à partir d'octobre, de la semaine de trente-cinq heures sans diminution de salaire – revendication qui était au centre de la grève de 1984. […] Lire la suite

3-25 mai 1993 Allemagne. Grève des métallurgistes dans les Länder de l'Est

Le 3 débute le mouvement de grève lancé par le puissant syndicat de la métallurgie et de la sidérurgie I.G. Metall dans les Länder de l'ex-R.D.A. Celui-ci exige le respect de l'accord d'égalisation des salaires entre l'Est et l'Ouest conclu en 1991, qui prévoyait une augmentation de 26 p. 100 des rémunérations en 1993, alors que le patronat n'entend pas dépasser 9 p. […] Lire la suite

1er-21 avril 1991 Allemagne. Relance du terrorisme et revers électoral pour le chancelier Helmut Kohl

Le 7, le chancelier Helmut Kohl se rend à Erfurt, capitale du nouveau Land de Thuringe, pour sa première visite dans les provinces de l'Est depuis l'unification. Il veut tenter de redonner confiance à une population justement inquiète de son avenir : pour 17 millions d'habitants dans l'ex-R.D.A., il y a déjà huit cent mille personnes en chômage total et près de 2 millions en chômage partiel. […] Lire la suite

1er-23 février 1982 France. Application de la réduction de la durée hebdomadaire du travail

Le 23, un accord est signé dans la métallurgie par la C.F.D.T., F.O. et la C.G.C. Cet accord, rejeté par la C.G.T., concerne 2,5 millions de salariés et consacre la compensation salariale à 100 p. 100 pour la première heure de réduction de la durée hebdomadaire du travail. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « PREMIÈRE MÉTALLURGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-metallurgie/