POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ancienne dénomination de la polyarthrite rhumatoïde mettait l'accent sur la chronicité et la progressivité de cette affection ostéoarticulaire redoutable : on parlait de polyarthrite chronique évolutive. La pharmacopée proposait des sels d'or et, arme ultime, la corticothérapie, hélas difficile à manier. Or, dans le traitement des formes sévères de la polyarthrite rhumatoïde qui entraînent une invalidité importante et sont source d'hospitalisations et d'interventions chirurgicales orthopédiques itératives, deux médicaments, l'infliximab et l'étanercept, viennent d'améliorer l'arsenal thérapeutique. Ils possèdent tous deux la particularité d'être issus des recherches nouvelles de la biotechnologie et de diminuer les symptômes articulaires en inhibant les effets du facteur de nécrose tumorale ou TNF alpha, une substance qui intervient certes dans les défenses antitumorales mais qui est également dotée d'effets pro-inflammatoires puissants. L'infliximab (Remicade⌖) est un anticorps dirigé contre le TNF alpha qui s'administre par voie intraveineuse ; l'etanercept (Enbrel⌖) est une protéine de fusion injectée par voie sous-cutanée qui associe un fragment d'une immunoglobuline humaine et deux molécules d'un récepteur du TNF alpha. Ainsi que l'a montré une vaste étude européenne entreprise chez plus de 500 patients, ces deux modulateurs du TNF alpha permettent de diminuer chez 60 à 70 p. 100 des malades atteints de polyarthrite rhumatoïde sévère l'intensité des symptômes articulaires et, dans neuf cas sur dix, cette action persiste un an. Chez un patient sur cinq, l'effet est encore plus spectaculaire et une amélioration très importante des manifestations cliniques est obtenue en quelques semaines. D'autres travaux suggèrent que ces médicaments pourraient également retarder l'évolution radiologique des lésions. Néanmoins, le coût de ces médicaments demeure extrêmement élevé (de l'ordre de 80 000 à 90 000 F par an) et leur usage reste donc expérimental et réservé aux formes de la maladie les plus graves, c'est-à-dire en pratique à celles qui ne sont pas soulagées par les thérapeutiques usuelles comme le méthotrexate. Des résultats récents laissent penser que l'infliximab pourrait être également actif dans la polyarthrite juvénile et la spondylarthrite ankylosante.

—  Corinne TUTIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  POLYARTHRITE RHUMATOÏDE  » est également traité dans :

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Irrigation sanguine et innervation des articulations »  : […] L' irrigation sanguine des articulations est assurée par un réseau artériel qui entre dans la capsule articulaire au niveau de son insertion sur l'os à la jonction entre cartilage articulaire et périoste. Ces artères se divisent en de fines ramifications qui, de la capsule, pénètrent la membrane synoviale qu'elles parcourent de son versant capsulaire vers son versant articu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/#i_94675

AUTO-IMMUNITAIRES MALADIES ou AUTO-IMMUNES MALADIES

  • Écrit par 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 2 600 mots

Dans le chapitre « Les M.A.I. du type II »  : […] Dans ce cadre le lupus érythémateux disséminé est le plus représentatif. Il frappe surtout des femmes jeunes, atteint de nombreux organes, évolue par poussées. Il s'accompagne d'une éruption en ailes de papillons autour du nez, de fièvre variable, de polyarthrites, de glomérulonéphrite et d'autres signes. Il comporte des anticorps anti-noyaux cellulaires (anti-ARN, anti-ARN polymérase, anti-ribon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-auto-immunitaires/#i_94675

CONNECTIVITES

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 752 mots

Dans le chapitre « Nosologie »  : […] On désigne par connectivites certaines formes de maladies articulaires, comme la polyarthrite rhumatoïde (PR), l' arthrite lupique, le rhumatisme articulaire aigu (RAA), certains rhumatismes inflammatoires, le rhumatisme psoriasique, la spondylarthrite ankylosante. Les grands syndromes classés sous le vocable collagénose comprenaient la maladie lupique ( lupus erythematosus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connectivites/#i_94675

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexes immuns immuns et polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une atteinte inflammatoire polyarticulaire conduisant à terme à une destruction des surfaces articulaires . Une des caractéristiques biologiques, connue depuis longtemps, est la présence d'auto-anticorps anti-immunoglobulines (anti-IgG) connus sous le nom de facteurs rhumatoïdes. La présence dans la circulation et dans le liquide synovia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_94675

INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 3 486 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Anti-inflammatoires d'action lente »  : […] On regroupe sous ce terme des molécules auxquelles on donne encore le nom d'anti-rhumatismaux d'action lente (ou en anglais DMARDs, disease modifying anti-rheumatic drugs ), des médicaments dont la cible n'est pas toujours connue comme l'hydroxychloroquine (Plaquénil ), la sulfazaline (Salazopyrine ⌖) ), certains dérivés thi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflammation/#i_94675

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde, autrefois appelée en France polyarthrite chronique évolutive, est le plus fréquent des grands rhumatismes inflammatoires chroniques. Elle est en même temps le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires périphériques, c'est-à-dire des rhumatismes qui touchent les articulations des membres et des ceintures tout en respectant les articulations dites axiales, c'est-à-di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_94675

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde est une maladie rhumatologique inflammatoire fréquente qui affecte préférentiellement les femmes entre trente et quarante ans. Les manifestations inflammatoires et douloureuses sont polyarticulaires et touchent surtout les petites articulations (doigts des mains). L'évolution se fait par poussées qui évoluent progressivement vers les destructions du cartilage articulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_94675

Pour citer l’article

Corinne TUTIN, « POLYARTHRITE RHUMATOÏDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyarthrite-rhumatoide/