PLASMOLYSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En cytologie végétale, départ de l'eau hors de la cellule végétale parce que les molécules d'eau se trouvent attirées par une solution extérieure de pression osmotique plus élevée que celle de la solution vacuolaire, de telle sorte que le contenu cytoplasmique de la cellule se rétracte et se décolle plus ou moins complètement de la paroi pecto-cellulosique (cessation de la turgescence). Au laboratoire, la plasmolyse peut être pratiquée sur des cellules étudiées pour diverses raisons expérimentales, par exemple pour mesurer la pression osmotique du suc vacuolaire, ou pour libérer artificiellement les cellules végétales de leurs parois (obtention de protoplastes).

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PLASMOLYSE  » est également traité dans :

VACUOLE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 826 mots

La cellule végétale typique (cellule foliaire, cellule corticale de racine ou de tige) renferme une grande vacuole centrale, ce qui signifie que le protoplasme de cette cellule est creusé d'une vaste dépression remplie d'une solution saline ou colloïdale diluée — le liquide vacuolaire — et bordée par une membrane simple, le tonoplaste . Certains coloran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vacuole-vegetale/#i_23808

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « PLASMOLYSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmolyse/