ROBERT PIERRE (1618 env.-1699)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musicien parisien fort injustement oublié : son œuvre de musique sacrée constitua pourtant l'essentiel du répertoire de la chapelle du roi Louis XIV, entre 1670 et 1683, avec les motets de Lully et de Du Mont. Enfant de chœur à Notre-Dame de Paris (1639), maître de musique à la cathédrale de Senlis, Pierre Robert obtient le premier prix au concours de la Sainte-Cécile du Mans (1648). À partir de 1653, sa carrière musicale est parallèle à celle d'Henri Du Mont, il est comme lui maître de chapelle à Notre-Dame de Paris, puis, en 1663, sous-maître de la chapelle royale, enfin, en 1672, compositeur de la chapelle et de la chambre du roi. Comme lui, il démissionne en 1684. Ordonné prêtre, il reçut plusieurs bénéfices ecclésiastiques (abbaye de Chambon, Saint-Pierre de Melun). Le roi ordonna la publication de ses vingt-quatre grands Motets pour la chapelle du roy (1684), à deux chœurs avec instruments : les chœurs, à l'écriture soit harmonique, soit contrapuntique, encadrent des récits fort expressifs à une, deux et trois voix. Robert écrivit aussi des petits motets : une dizaine, à une, deux et trois voix, avec ou sans basse continue (in Petits Motets et élévations de MM. Carissimi, de Lully, Daniélis et Foggia, manuscrit, 1688, collection Philidor l'Aîné), ainsi que deux autres, Splendor aeterne gloriae et Memorare dulcissime Jesu, dont l'inspiration évoque celle de Carissimi, de Grandi ou de Monteverdi.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Autres références

«  ROBERT PIERRE (1618 env.-1699)  » est également traité dans :

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « Le motet classique »  : […] Sous l'influence du stile rappresentativo , né à Florence à la fin du xvi e siècle, la musique religieuse change totalement de caractère. C'est le début de l'époque baroque. Claudio Monteverdi est l'un des premiers à appliquer à la musique d'église les principes de la monodie accompagnée et de la basse continue. Les motets de Monteverdi sont à une ou à deux voix avec accompagnement instrumental p […] Lire la suite

Les derniers événements

6-13 décembre 2015 France. Fort progrès du Front national aux élections régionales.

Robert (L.R.). Avec 677 sièges, la gauche est majoritaire dans cinq régions métropolitaines : Bretagne avec Jean-Yves Le Drian (P.S.), Centre-Val de Loire avec François Bonneau (P.S.), Bourgogne-Franche-Comté avec Marie-Guite Dufay (P.S.), Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes avec Alain Rousset (P.S.) et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avec Carole […] Lire la suite

3-27 avril 2008 Haïti. Émeutes de la faim et nouveau gouvernement

Pierre, agronome de formation et économiste à la Banque interaméricaine de développement. Le 12 mai, la Chambre des députés lui refusera son investiture. Le 26, le président Préval désignera au poste de Premier ministre son proche conseiller Robert Manuel, dont la nomination sera également rejetée par le Parlement le 12 juin. Le 31 juillet, enfin,  […] Lire la suite

8-21 décembre 2006 France. Audition de Dominique de Villepin dans le cadre de l'affaire Clearstream

Robert, auteur d'enquêtes sur le rôle prétendu de la société Clearstream dans un système de blanchiment d'argent, est à son tour mis en examen pour « recel d'abus de confiance ». Le 21, le Premier ministre Dominique de Villepin est entendu par les juges d'Huy et Pons en tant que témoin, comme avant lui Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, […] Lire la suite

5-16 juin 2002 France. Majorité absolue pour l'U.M.P. à l'issue des élections législatives

Robert Hue dans le Val-d'Oise, Jean-Pierre Chevènement dans le Territoire de Belfort ou Dominique Voynet dans le Jura.  […] Lire la suite

4-26 avril 2002 France. La gauche éliminée du second tour de l'élection présidentielle

Jean-Pierre Chevènement (Pôle républicain), Jacques Chirac (R.P.R.), Daniel Gluckstein (Parti des travailleurs), Robert Hue (P.C.F.), Arlette Laguiller (L.O.), Lionel Jospin (P.S.), Corinne Lepage (Cap 21), Jean-Marie Le Pen (F.N.), Alain Madelin (D.L.), Noël Mamère (Les Verts), Bruno Mégret (M.N.R.), Jean Saint-Josse (C.P.N.T.) et Christiane Taubira […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « ROBERT PIERRE (1618 env.-1699) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-robert/