MERCURE PIERRE (1927-1966)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malgré une vie écourtée, le Québécois Pierre Mercure a fait œuvre de pionnier, tant par son talent de compositeur que par l'énergie qu'il a déployée pour faire connaître l'avant-garde musicale dans son pays. S'évertuant à s'affranchir des procédés de composition conventionnels, il a élaboré des formes originales et créé un nouvel univers sonore en explorant notamment les potentialités de la musique électronique ou celles de la musique concrète.

Né le 21 février 1927 à Montréal, Pierre Mercure est mort à trente-huit ans dans un accident de voiture près d'Avallon, en France, le 22 janvier 1966. Il étudie le piano puis le violoncelle, la trompette, la flûte, l'orgue et le basson ; il est très tôt attiré par la musique de Schönberg et de Stravinski. À l'âge de dix-sept ans, il s'inscrit au Conservatoire national de Montréal, où il travaille le piano avec Arthur Letondal et adopte le basson comme instrument principal. En 1946, il entre comme bassoniste à la Société des concerts symphoniques de Montréal (futur Orchestre symphonique de Montréal). Parallèlement, il poursuit ses études au conservatoire : il est l'élève de Marvin Duchow pour l'harmonie et le contrepoint, de Jean-Marie Beaudet pour l'orchestration. En 1947, il fait la connaissance de Claude Champagne, qui va lui enseigner la composition.

En 1948, Pierre Mercure participe aux discussions sur l'automatisme dans la mouvance du manifeste Refus global publié cette même année par des artistes et des intellectuels québécois engagés. Au niveau politique et social, Refus global puise des idées dans la démarche des surréalistes ; d'inspiration freudienne, il appelle à libérer l'homme de ses pulsions inconscientes, refoulées en tentant d'endiguer les conflits qui agitent toute personne socialisée. Sur le plan artistique, le m [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « MERCURE PIERRE - (1927-1966) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mercure/