PIERRE & GILLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pierre Commoy (1950) et Gilles Blanchard (1954) ont débuté leur collaboration artistique sous le nom de Pierre & Gilles en 1976. Remarqués par les professionnels de la mode et le monde du spectacle, les portraits photographiques atypiques réalisés par ce duo marquent profondément les années 1980 et influencent l'esthétique de la communauté gay. Leur processus de fabrication s'est transformé en rituel immuable, intact depuis la première série Grimaces (1977). Qu'il s'agisse d'autoportraits ou de portraits, les mises en scène sont savamment dessinées suivant une scénarisation de l'image à la précision quasi maniaque. Viennent la construction du décor et la réalisation de costumes, la pose réalisée par Pierre et la retouche, exclusivement picturale, réalisée par Gilles. Le processus s'achève avec la réalisation d'un cadre spécifique, en rapport avec le thème de l'image. Depuis cette période où la retouche assistée par ordinateur n'existait pas, leur technique n'a subi aucune évolution, attachée qu'elle est à sa qualité artisanale : « C'est plus intéressant pour nous de travailler de cette façon, l'image est plus vivante, plus profonde du fait de ce procédé artisanal et organique. » À la manière des ateliers de portraits photographiques du xixe siècle empreints d'un certain décorum et d'un goût pour la cérémonie, l'activité photo-picturale du duo Pierre & Gilles entretient ce charme suranné. Toutes les pièces sont de surcroît uniques et marquées par le style du couple, profondément kitsch, outrageusement reconnaissable. « Pierre & Gilles » est devenu une marque autant qu'un style, jouant de la surcharge et du cliché. Couleurs trop vives, contours lissés, décors trop chargés, rôles surjoués : avec eux, une sainte est presque toujours une « vamp », une star du show-biz se transforme en voyou. Reprenant à leur compte une longue tradition du portrait travesti, déguisé à la manière d'un Rembrandt se représentant en cheikh turc, Pierre & Gilles se sont notamment portraiturés en présidents utilisant les codes de portraits officiels à la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification


Autres références

«  PIERRE & GILLES  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le corps, extension du nu »  : […] Le nu qui avait intéressé la photographie dès son invention pour venir en aide aux études académiques des peintres avant de devenir un genre majeur du courant pictorialiste est servi par plusieurs auteurs dans le courant des années 1970, notamment à travers la sensualité épurée du Japonais Eikoh Hosoe et l'approche libre de Jean-François Bauret. La période contemporaine fait une large place à l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_48864

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « PIERRE & GILLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-et-gilles/