HUET PIERRE DANIEL (1630-1721)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prélat et érudit français, Pierre Daniel Huet est né le 8 février 1630 à Caen et mort le 26 janvier 1721 à Paris. Après avoir étudié les mathématiques chez les Jésuites, il visite en 1652 la cour de la reine Christine de Suède. Il y découvre, dans la bibliothèque royale, plusieurs fragments d'un commentaire sur saint Matthieu par le théologien grec Origène (185-253/254) dont il établit une édition en 1668.

En 1670, Huet devient l'assistant de Bossuet, qui est alors évêque puis précepteur du Dauphin à la cour de Louis XIV. Huet est ordonné prêtre en 1676 et sera évêque d'Avranches pendant dix ans (1689-1699) avant de se retirer dans l'abbaye de Fontenay, près de Caen.

Outre ses travaux d'astronomie, d'anatomie et de mathématiques, Huet est l'auteur d'une série d'essais philosophiques affirmant la faillibilité de la raison humaine, et notamment de deux ouvrages de controverse qui marqueront leur temps : Censura Philosophiae Cartesianae (1689, « Critique de la philosophie de Descartes ») et Nouveaux mémoires pour servir à l'histoire du cartésianisme (1692). Il s'efforce dans ces ouvrages de réfuter certains fondements de la méthode cartésienne : le cogito ergo sum (je pense donc je suis) ou encore le critère du « clair et distinct », servant à éprouver la vérité d'une idée. Ses réfutations sont mises au service de l'idée, caractéristique de la doctrine fidéiste, selon laquelle la vérité ne peut en dernier ressort être connue que par la foi, et non par la raison. Le scepticisme tranché d'Huet, tel qu'il s'exprime en particulier dans les attaques, d'une grande pertinence, qu'il adresse à Descartes, exercera une grande influence sur les philosophes de son époque.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  HUET PIERRE DANIEL (1630-1721)  » est également traité dans :

LITTÉRATURE D'ÉRUDITION (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 229 mots

Vers le milieu du xvii e siècle une dissociation s'opère au sein des savoirs entre les sciences et les lettres, et au sein des lettres entre les savants et « ceux qui écrivent bien en français », entre ce que nous appelons érudition et ce que nous appelons littérature. Ce clivage, résultat d'un long affrontement entre les tenants d'un courant doc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-d-erudition/#i_39701

ROMAN - Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évêque d'Avranches, premier généticien du roman »  : […] Et si nous relisions la première théorie comparatiste du genre ? Des romans en vers, et des « poèmes épiques qui, outre qu'ils sont en vers, ont encore des différences essentielles qui les distinguent des romans, quoiqu'ils aient d'ailleurs un très grand rapport », Mgr Huet, l'évêque d'Avranches, distingue au xvii e  siècle les « histoire feintes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-genese-du-roman/#i_39701

Pour citer l’article

« HUET PIERRE DANIEL - (1630-1721) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-daniel-huet/